Les clématites sont souvent surnommées « reines des lianes » grâce à leur caractère vigoureux et florifère. Ces belles plantes fleurissent en printemps ou en été. Il est important de les tailler une fois par année. Si vous ne la taillez pas, vous allez vous retrouver avec un enchevêtrement de lianes pas très esthétique. Si vous les taillez au mauvais moment, vous risquez de vous retrouver avec une clématite sans fleurs. Au mois de mars, il est donc temps de tailler sa clématite! Mais quelle variété?

Variétés

Vous venez d’emménager et de récupérer un jardin, mais vous ne savez pas dans quel groupe se trouve votre clématite? Pas de panique: il vous suffit d’observer sa période de floraison.

La première année, tous les jeunes plants de clématite doivent être rabattus à 30 cm du sol pour encourager la croissance de branches solides. Les années suivantes, suivez les recommandations selon les groupes.

Groupe 1

Taille: après la floraison

Ce groupe de clématites fleurit durant le printemps et comporte la Clematis montana entre autres. Les fleurs apparaissent sur les bois de l’année précédente: ceci veut dire que les boutons floraux apparaissent en automne et que les fleurs apparaissent l’année suivante durant le printemps. Pour ces clématites, il convient de la tailler après la floraison avec parcimonie. Ne taillez que le bois mort, réduisez la taille des tiges latérales ou encore taillez celles qui sont mal placées ou qui se croisent.

Pour les très vieilles clématites, vous pouvez rabattre complétement 30% des tiges afin d’encourager la plante à faire de toutes nouvelles tiges. Ceci permettra de renouveler la plante. Après le rabattage, il convient de ne plus toucher au bois rabattu pendant au moins 3 ans.

Clematis montana

Groupe 2

Taille: fin de l’hiver en mars puis après la première floraison

Clematis « Nelly Moser »

Ce groupe de clématites fleurit durant le printemps (mai-juin) sur le bois de l’année précédente. Mais ce n’est pas tout: ces clématites refleurissent la même année en septembre sur le bois qui a eu le temps de pousser la même année! Quelle performance! Les clématites de groupe 2 comportent la entre autres.

Ainsi, en mars, taillez très peu. Il convient de tailler au-dessus de deux gros bourgeons (les plus hauts) et de supprimer les tiges mortes. Ne les taillez pas trop au risque de compromettre la première floraison.

Après la première floraison, coupez les fleurs fanées et taillez à nouveau au dessus des gros bourgeons les plus hauts. Ceci favorisera la deuxième floraison.

Groupe 3

Taille: mars

Les clématites de groupe 3 fleurissent en été de juin à septembre et comportent les variétés viticella entre autres.

. La floraison a lieu sur le bois de la même année et donc le bois de l’année précédente peut être retiré en mars.

Et pour la taille? Rien de plus simple: taillez à 30 cm du sol en mars au dessus des gros bourgeons les plus bas.

Clematis viticella

 


Vous souhaitez confier vos travaux d’entretien à un professionnel qualifié? N’hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit et sans engagement: Contactez-nous!

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Ah les beaux rosiers ! Nous nous réjouissons de les voir fleurir et vous ?

Vous n’en avez pas encore et vous envisagez de planter des rosiers à racines nues ? Si c’est le cas, il est encore temps de les planter ! En effet, il est préférable de les planter lorsque ceux-ci sont en dormance afin de profiter de leur pause hivernale et que la plante ait le temps de s’établir. Vous pouvez donc les planter jusqu’à fin mars. Évitez absolument les jours de gelées pour les planter.

Voici les principales étapes nécessaires à la plantation des rosiers en racines nues

  • Hydratation : Immerger les rosiers à racines nues dans un seau d’eau pendant une nuit entière
  • Habillage : Couper les racines cassées ou malades, raccourcir les racines trop longues et épointer les racines
  • Pralinage : Il est nécessaire que les rosiers aient une bonne reprise. Pour ce faire, trempez les racines dans un pralin (mélange de terre argileuse, de compost et d’eau).
  • Plantation : Creuser un trou suffisamment grand et enrichir la terre de rebouchage avec du compost. Ajouter un peu de ce mélange au fond du trou. Disposer le rosier de façon à ce que le point de greffe se trouve juste au-dessous de la terre après rebouchage. Lorsque vous arrivez bientôt à la fin du rebouchage, remplir le trou d’eau. Finir le rebouchage et arroser à nouveau.

Zone de plantation

  • Un endroit ensoleillé dans un sol léger et bien drainé. Evitez les sols peu drainés, car ils pourraient entraîner des maladies

Vous souhaitez confier vos travaux de plantation à un professionnel qualifié? N’hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit et sans engamement: Contactez-nous!

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

1 – Planter des annuelles et semer des végétaux comestibles

Le mois de juillet est arrivé et la période des plantations est derrière nous ! Cependant, votre massif vient d’être planté et vous le trouvez vide ? Ou alors il y a des « trous » à combler dans vos massifs ? Ou peut-être que les floraisons printanières sont passées ?

Planter des fleurs annuelles

Pas de panique, vous pouvez encore vous rendre dans votre jardinerie préférée et vous fournir en plantes annuelles pour égayer vos massifs ou même vos jardinières ou pots ! Vous n’aurez que l’embarras du choix !

Semer des comestibles

Haricots verts nains

Vous pouvez semer vos haricots nains jusqu’en juillet-août pour une récolte jusqu’en automne. Le haricot est facile à semer et est une activité idéale pour occuper vos enfants durant l’été ! Vous avez un balcon ? Il est tout à fait possible de faire vos semis en pot ! Semez-les en poquets de 4-5 graines en espacez-les tous les 40cm.

Haricots verts nains

Il est également possible de semer des betteraves, certaines variétés de carottes, de la chicorée, …

2 – Utiliser du gravier (paillis minéral) dans vos massifs

Jardins de Jim

 

Le paillis minéral est très souvent utilisé dans les extérieurs ! Utilisé de manière uni ou mixte, il donne une belle touche esthétique à vos massifs/pots. De plus, certains paillis minéraux peuvent également habiller vos allées et vos bordures de maison par exemple. Avantage en plus : Il est très facile de le poser et offre toute une gamme de coloris, de taille et de prix !

Mais ce n’est pas tout, comme le paillis végétal, le paillis minéral :

  • Limite l’érosion du sol
  • Limite l’évaporation de l’eau lors des grosses chaleurs, vous permettant d’espacer vos arrosages
  • Associé avec un film géotextile, il limite le développement des mauvaises herbes et donc le désherbage
  • Limite le nombre de plantes au mètre carré et donc limite l’entretien
  • Et contrairement au paillis végétal : il ne nécessite pas de changements réguliers et ne s’envole pas !

Type de graviers

Roulé ou concassé

Le gravier roulé est un gravier naturel, issu des cours d’eau qui n’a subi aucune intervention mécanique. C’est l’érosion qui leur donne une forme arrondie. Il est souvent utilisé pour les massifs, et même pour les terrasses en gravier.

Gravier roulé dans une rivière

Le gravier concassé est un gravier de carrière, qui est obtenu en abattant ou concassant la roche. C’est ce processus qui leur donne une forme angulaire. Il peut embellir vos massifs, tout comme vos allées carrossables par exemple.

Gravier concassé dans une carrière.

Calibre-Taille

Le gravillon a une taille comprise entre 4mm et 12mm. Il est totalement adapté pour des allées piétonnes, pour des massifs, mais également pour donner un petit air zen à votre massif.

Le galet, quant à lui a une taille comprise entre 2mm et 60mm ; il est typiquement lisse et arrondi et on le trouve dans les cours d’eau et en bord de mer.

 

Voici quelques exemples de paillis minéraux avec du gravier :

Jardins de Jim

Jardins de Jim

 

Rappelez-vous, nous vous parlions du paillis végétal l’année passée ! Allez jeter un coup d’œil à notre article !

3- Tailler sa glycine

La glycine est une plante grimpante incontournable qui fleurit généreusement et qui sent merveilleusement bon !

La glycine supporte très bien la taille et fleurira d’autant plus qu’elle sera taillée ! N’hésitez pas à la tailler également car elle peut s’avérer être envahissante !

En juillet-août, procédez à la taille d’été : taillez les branches de l’année afin de favoriser la floraison (qui apparaît sur les branches de l’année précédente). Vous pouvez également tailler toutes les branches qui ne se dirigent pas là où vous le souhaitez. Ceci permettra à votre grimpante préférée d’adopter une forme harmonieuse et surtout de la maîtriser !

 

 

 

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

(4) Semer son gazon

Pour obtenir un beau gazon dès l’été c’est en avril que le moment de semer est le mieux choisi.

Les conditions météo doivent être adaptées, il faut que la terre soit réchauffée par les belles journées de printemps et elle ne doit pas être trop humide pour faciliter le travail du sol.

  • Commencez par ameublir la surface avec un motoculteur ou à la bêche, sur une profondeur de 15 cm au moins.
  • Ensuite nivelez le terrain et évacuez les plus grosses pierres à l’aide d’un râteau.
  • Ensuite procédez au semis de votre gazon. Il faut que les graines soient réparties uniformément sur toute la surface à raison de 25 à 40 gr/m² suivant la variété utilisée.
  • Vous n’êtes pas obligé d’arroser tout de suite mais sachez que dès que la surface aura reçu la première pluie ou grosse rosée du matin les graines commenceront à germer. C’est à parti de ce moment que vous devrez être attentif à l’humidité du sol. Il faut le garder légèrement humide pour favoriser la croissance des jeunes pousses de gazon le temps que les racines se forment bien en profondeur.
  • Enfouissez bien les graines à l’aide du râteau ou d’un hérisson, cette étape est importante car seule les graines enfuies germeront.
  • Pour terminer compactez la terre à l’aide d’un rouleau à gazon.

(5) Fertilisation au jardin: petit guide

Le fertilisant : il y a tellement de choix dans les jardineries qu’il est aisé de se perdre dans tout ça ! Et est-ce réellement nécessaire ?

Azote-Phosphore-Potassium

Premièrement, décortiquons les chiffres présents sur la boîte :

  • Le premier chiffre : c’est l’azote. L’azote stimule la croissance des plantes et permet aussi de nourrir les micro-organismes du sol.
  • Le deuxième chiffre : c’est le phosphore. Le phosphore stimule la croissance des racines et est donc indispensable pour un bon enracinement. Il permet donc à la plante de se développer plus rapidement, de fleurir. Il participe également au développement des graines et des fruits.
  • Le troisième chiffre : c’est le potassium. Le potassium améliore la résistance aux maladies. Il contribue à la bonne qualité des fruits et participe à l’assimilation de l’azote et du phosphore.

Engrais naturels

Les engrais naturels présentent de nombreux avantages :

  • Ils stimulent la vie du sol
  • Ils réduisent les risques de surfertilisation – Du fait de leur faible concentration naturelle
  • Ils sont naturellement à libération lente (à l’exception des algues liquides) – Du fait de la nécessité d’être assimilés par les micro-organismes au préalable

Engrais de synthèse

Les engrais de synthèse ont une libération immédiate, à moins d’opter pour des engrais à libération lente.

Enfin, il est possible de choisir son engrais (naturel ou de synthèse) en fonction de ce que l’on veut stimuler, c’est-à-dire le feuillage, la floraison ou la fructification.

Pour quelles plantes ?

La fertilisation est surtout nécessaire pour les légumes, les plantes annuelles et les plantes en pot. Les arbres et les vivaces n’en auront pas forcément besoin chaque année et la décomposition d’un mulch à leur pied leur donnera généralement tout ce dont ils ont besoin. Vous ne savez pas ce qu’est le mulch ? Cliquez ici !

Plantes annuelles

Vous pouvez amender votre terre avant de planter vos annuelles, au début du printemps. Vous n’avez pas encore vu notre article concernant les semences des plantes annuelles ? Cliquez ici ! Le compost, fumier composté ou un engrais naturel à libération lente sont tout à fait appropriés.

Vous pouvez, en cours de saison, utiliser des engrais naturels pour donner un petit coup de pouce aux plantes annuelles qui en ont besoin.

Soyez tout de même attentifs au fait que certaines annuelles n’ont pas besoin d’engrais et se débrouillent très bien toutes seules (coquelicot, cosmos, capucines, pourpiers et soucis entre autres).

Plantes en pot

Si vous avez décidé de planter dans un pot ou une jardinière, n’oubliez pas de vous procurer du terreau pour plantes en bac. Ce terreau contient généralement du compost et apportera tous les nutriments nécessaires afin qu’elles brillent durant la belle saison ! Les plantes en pot sont dépendantes de ce qu’on leur apporte, puisqu’elles épuisent rapidement les nutriments présents dans leur contenant !  Si certaines ont l’air de se fatiguer, vous pouvez leur apporter des engrais naturels en cours de saison.

 

Article: Les 5 choses à faire dans son jardin en avril

(1) Semer ou planter des annuelles en pleine terre

(2) Tailles des grimpantes 

(3) Taille des arbustes 

(4) Semer son gazon

(5) Fertilisation au jardin: petit guide

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

(2) TAILLE DES GRIMPANTES

A tailler en avril: Jasmin étoilé (Trachelospermum) et lierre

Jasmin étoilé

Également appelé Trachelospermum jasminoides, le faux jasmin est une plante grimpante au feuillage persistant qui ne nécessite pas systématiquement de taille. La croissance rapide du faux jasmin permet, par exemple, de masquer facilement un mur disgracieux.

Pour qu’il ne se dégarnisse à la base, toutefois, et garde une floraison abondante:

  • Tailler le jasmin étoilé à la sortie de l’hiver, c’est-à-dire avant le printemps et la montée de sève (qui tacherait alors le sol).
  • Selon l’âge et l’opulence de votre jasmin, intervenir avec un sécateur ou une cisaille.
  • Retirer l’extrémité des branches longues qui s’éloignent trop du support afin de maintenir un port compact.
  • Supprimer les tiges sèches au cœur de la plante ou celles qui portent des feuilles jaunes.
  • Diriger les pousses volubiles sur le support existant pour couvrir la surface contre laquelle le jasmin a été planté.

(3) TAILLE DES ARBUSTES

A tailler en avril : Forsythia et Groseillier à fleurs (Ribes sanguineum)

Forsythia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Forsythia est synonyme de printemps avec ses belles fleurs jaunes apparaissant fin mars. Juste après la floraison, il sera temps de le tailler.

  • Raccourcissez de moitié les branches qui viennent de fleurir.
  • Taillez au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur pour élargir davantage l’arbuste.
  • Si vous souhaitez rabattre et maintenir votre Forsythia vous pouvez le tailler très court sans crainte, il supporte bien les tailles sévères. Mais faites ceci juste après la floraison de sorte qu’il produise de belles grandes branches au cours de l’année qui porteront les fleurs l’année suivante.

Une seconde taille à la fin de l’été, plus légère, permettra d’ajuster la forme globale de la plante.

Article: Les 5 choses à faire dans son jardin en avril

(1) Semer ou planter des annuelles en pleine terre

(2) Tailles des grimpantes 

(3) Taille des arbustes 

(4) Semer son gazon

(5) Fertilisation au jardin: petit guide

 

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Le printemps est enfin arrivé, nous l’avons attendu avec impatience ! Avril pointe le bout de son nez et il est temps de remonter ses manches et de se faire plaisir en apportant un peu de couleur à son extérieur (à la sueur de son front) !

Les plantes annuelles sont des plantes qui arrivent à la fin de leur cycle végétatif en moins d’un an. C’est-à-dire que si vous les semez ou les plantez cette année, ils donneront tout ce qu’ils ont et fleuriront à foison durant l’été, et finiront par tirer leur révérence à la fin de l’automne.

Les plantes annuelles sont la solution idéale pour les personnes qui aiment voir du changement dans leur jardin au fil des ans. Elles permettent aussi de combler rapidement et facilement des espaces vides dans vos massifs dont vous ne savez quoi faire pour le moment ou qui attendent une plantation en automne. Les annuelles peuvent également briller de mille feux lorsqu’elles sont semées/plantées en pot ou en jardinière.

Soyez tout de même attentif au fait que vous ne pouvez pas semer n’importe quelle plante annuelle en pleine terre en avril. Cela dépend fortement de sa rusticité et de son caractère exotique. En effet, il existe trois grandes catégories de plantes annuelles. Certaines se sèment à l’abri et d’autres peuvent se semer directement en pleine terre.

Les plantes annuelles rustiques

Les plantes annuelles rustiques résistent aux gelées avec brio. Vous pouvez les semez directement en pleine terre de fin mars jusqu’à fin mai. Elles se développeront rapidement et vous émerveilleront dès l’arrivée des beaux jours ! Ces plantes se ressèment naturellement par elles-mêmes pour finalement germer à nouveau. Certaines d’entre elles étaient jadis considérées comme des mauvaises herbes.

Les coquelicots et les bleuets sont des exemples type de plantes annuelles rustiques.

Coquelicot

 

 

 

 

 

 

 

Nos coups de cœur

Voici 2 plantes annuelles rustiques que nous apprécions particulièrement :

Orlaya

 

 

 

 

 

 

L’Orlaya est très florifère, facile de culture sans être envahissante : pour un massif tout en délicatesse.

 

Reseda

 

 

 

 

 

 

Le Réséda a tout pour plaire : c’est une plante qui est odorante et qui attire les abeilles grâce à son nectar !

 

Les plantes annuelles semi-rustiques

Les plantes annuelles semi-rustiques ont besoin d’un peu plus de chaleur avant d’être semés en pleine terre. En effet, certaines de ces plantes sont exotiques. Semez-les plutôt donc à partir de mi-avril ou mai.

Les zinnias et les œillets d’Inde sont des exemples type de plantes annuelles semi-rustiques.

Zinnias

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos coups de cœur

Voici 2 plantes annuelles semi-rustiques que nous apprécions particulièrement :

Cosmos

 

 

 

 

 

 

 

Les Cosmos est une plante annuelle originaire du Mexique et qui est très appréciée pour sa légèreté.

Ipomée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Ipomée est une plante annuelle grimpante tropicale qui se fera un plaisir de coloniser vos treillis, grillages ou même pergolas!

Les plantes annuelles non rustiques/exotiques

Les plantes annuelles non rustiques/exotiques ne résistent pas aux gelées et nécessitent donc d’être ressemées à l’abri chaque année. Si vous souhaitiez tester le semis de ce genre de plantes, il est trop tard : la plupart se sèment bien au chaud en janvier-février. Vous pouvez cependant vous procurer des jeunes plants dans votre jardinerie et les planter lorsque le risque de gelées est passé.

Les bégonias, dahlias et pétunias sont des exemples type de plantes annuelles non rustiques/exotiques.

Petunia

 

 

 

 

 

 

 

Nos coups de cœur

Voici 2 plantes annuelles non rustiques que nous apprécions particulièrement :

Mina lobata

 

 

 

 

 

 

Le Mina lobata ou « plume d’indien » est une grimpante à croissance rapide provenant du Mexique, du Guatemala, du Venezuela, de la Colombie et de l’Argentine.

Coléus

 

 

 

 

 

 

Le Coléus souvent surnommée « ortie » pour la forme de ses feuilles, est une plante qui se trouve dans la forêt tropicale et qui possède un feuillage exubérant !

 

En définitive, ces plantes annuelles non rustiques ne se sèment pas en avril, mais les jeunes plants sont disponibles en jardineries et peuvent être plantées dès qu’il n’y a plus de risques de gelées printanières. Ceci peut être mi-avril pour certaines régions ou plutôt mai pour d’autres !

 

Pour conclure, commencez plutôt par semer vos plantes annuelles rustiques début avril, vos annuelles semi-rustiques à partir de mi-avril et planter vos plantes annuelles non rustiques en mai ! Ceci promet un bel éventail de couleurs et d’odeurs !

 

Article: Les 5 choses à faire dans son jardin en avril

(1) Semer ou planter des annuelles en pleine terre

(2) Tailles des grimpantes 

(3) Taille des arbustes 

(4) Semer son gazon

(5) Fertilisation au jardin: petit guide

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

(4) Investir dans un récupérateur d’eau de pluie

L’eau est un élément essentiel pour vos plantes afin qu’elles puissent se développer correctement. Au lieu d’utiliser de l’eau du robinet pour arroser vos plantes, pourquoi ne pas opter pour de l’eau de pluie ? C’est une ressource gratuite, qui permet d’économiser les ressources naturelles et si précieuses. De plus, l’eau de pluie est meilleure pour les plantes que l’eau du robinet. En effet, l’eau de pluie est moins dure, c’est-à-dire moins calcaire et ne contient pas de chlore.

Il est donc très intéressant d’investir dans un récupérateur d’eau de pluie qui vous permettra d’apporter à vos plantes de l’eau de qualité et gratuite !

Quel volume pour ma cuve ?

Vous pouvez demander à des professionnels de vous indiquer le volume nécessaire pour votre cuve.

Pour définir ce volume, il est préalablement nécessaire de connaitre la pluviométrie de votre région, la forme de votre toiture, la surface de votre toiture, la surface totale extérieure que vous souhaitez arroser, et le type d’arrosage (massif, gazon, potager).

Mais en règle générale, prévoyez un volume de 150-500 litres pour un jardin de moins de 50m2. Pour les jardins qui dépassent 100m2, prévoyez un volume de 500-1000 litres.

Réservoir de pluie hors-sol

Le réservoir de pluie se place sous une gouttière dans une zone ombragée, ce qui permettra de limiter l’évaporation de l’eau et la formation d’algues. Pour les mêmes raisons, il est préférable que le réservoir soit doté d’un couvercle.  Les réservoirs de pluie peuvent généralement accueillir un volume d’eau allant de 200 à 1000 litres, ce qui sera suffisant pour un jardin de taille moyenne. Il est important que le réservoir soit facile d’accès et très pratique qu’il soit doté d’un robinet afin de remplir votre arrosoir ou votre seau.

Pour éviter les débordements, les cuves sont généralement pourvues de clapet. S’il y en n’a pas, prévoyez d’en installer un afin que l’excédent d’eau soit dirigé vers le réseau normal.

Les cuves hors-sols sont sensibles au gel. Il est donc nécessaire de les vider en hiver ou alors de les rentrer à l’intérieur.

(5) Déplacer vos arbres et arbustes

Vous avez planté un arbre fruitier ou d’ornement dans votre jardin, mais après réflexion, vous vous rendez compte qu’il n’a pas forcément été planté au bon endroit (ensoleillement, esthétique) ou vous souhaitez le déplacer car vous souhaitez installer autre chose à sa place, ou encore vous déménagez et souhaitez emporter votre arbre avec vous. Pour faire court, vous souhaitez le transplanter.

Trou de transplantation

Quand le transplanter ?

Transplantez votre arbre quand il est en dormance et que l’état du terrain est bon. Ceci signifie qu’il faut éviter les périodes de gel ainsi que les périodes suivant de fortes pluies. Ainsi, transplantez votre arbre à feuilles caduques de novembre à mi-mars. Les arbres à feuilles persistantes se transplantent généralement en octobre ou fin mars.

Est-ce que c’est mieux de transplanter un jeune arbre ?

Un jeune arbre rend effectivement le processus de transplantation plus facile grâce à sa motte maniable et à son développement rapide. Mais tout comme les arbres adultes, ils subissent un choc lors de la transplantation. Ainsi, apportez une attention particulière aux soins post-transplantation qui permettront à l’arbre – jeune ou adulte – de se rétablir.

Etape 1 : La taille des racines

Pour les arbres adultes, il faudra s’y prendre à l’avance. En effet, il sera nécessaire de tailler les racines plusieurs mois à l’avance. Ceci permettra à l’arbre de développer de nouvelles racines qui seront plus proches de la base du tronc. Si vous souhaitez transplanter votre arbre en automne, taillez les racines le printemps précédent. Pour transplanter votre arbre adulte en mars, taillez les racines l’automne précédent la taille.

  1. Bien arroser l’arbre le jour précédent la taille des racines pour que la terre reste bien au contact des racines.
  2. Calculer le rayon idéal de la motte. Une règle rapide est que le rayon de la motte est de 6cm/cm d’épaisseur du tronc. Exemple : Si le tronc a une épaisseur de 5 cm, taillez les racines pour avoir une motte de 30 cm de rayon (60 cm de diamètre).
  3. Creuser une tranchée qui correspond au rayon de la motte calculé précédemment à 60 cm de profondeur et 30 cm de largeur au moins. Bien s’assurer que les racines existantes qui dépassent le rayon sont taillées.
  4. Remplir la tranchée avec la terre.

Etape 2 : La transplantation

  1. Assurez-vous que votre arbre est en bonne santé avant de le déplacer, car si tel n’est pas le cas : il ne survivra pas à sa transplantation. Nous vous conseillons donc d’attendre qu’il aille mieux avant de le transplanter.
  2. Choisir son nouvel emplacement intelligemment. Informez-vous sur ses besoins en termes d’ensoleillement, d’arrosage, du type de sol.
  3. Arroser l’arbre le jour précédent sa transplantation. Ceci permettra une meilleure cohésion de la motte.
  4. Creuser un trou 3 fois plus large que la motte. Par contre, le trou doit avoir la même profondeur que la motte. Bien arroser le trou.
  5. Sortez doucement l’arbre de son trou en respectant la règle du rayon de la motte décrite ci-dessus.
  6. Mettre l’arbre dans le trou du nouvel emplacement et le remplir de terre.
  7. Bien arroser et y mettre du mulch. Qu’est-ce que le mulch ? Venez jeter un coup d’œil à notre article qui traite de ce sujet !

Etape 3 : Post-transplantation

  1. Arroser régulièrement surtout pendant les périodes de grande sécheresse.
  2. Eviter l’engrais pendant au moins 1 an. L’arbre doit se concentrer sur le développement de ses racines avant tout !

 

Article: Les 5 choses à faire dans son jardin en mars

(1) Etablir un contrat d’entretien annuel avec votre paysagiste

(2) Taille des grimpantes

(3) Tailles des arbustes

(4) Investir dans un récupérateur d’eau de pluie

(5) Déplacer vos arbres et arbustes

 


Vous souhaitez confier la transplantation de vos arbres ou arbustes à des paysagistes qualifiés? Contactez-nous et nous reviendrons rapidement vers vous pour votre projet!

 

 

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

(2) TAILLE DES GRIMPANTES

A tailler en mars: Clématite d’été et Rosier grimpant (remontant)

La Clématite d’été

La clématite est une plante grimpante très florifère: on la surnomme la reine des lianes! Il existe plusieurs espèces, persistantes ou caduques, printanière ou estivale.

En ce qui concerne sa taille:

  • Recouper toutes les branches à 30/40 cm du sol.
  • Enlever les branches sèches.

Rosier grimpant (remontant)

Le rosier grimpant remontant fleurit plusieurs fois jusqu’aux gelées à conditions de supprimer les fleurs fânées! Un vrai atout charme pour vos murs, pergolas ou autre!

En ce qui concerne sa taille:

  • Sélectionner les branches que l’on souhaite voir grimper, de préférence de jeunes pousses qui porteront plus de fleurs.
  • Enlever tout le bois sec et bien nettoyer les feuilles mortes autour du pied

(3) TAILLE DES ARBUSTES

A tailler en mars: Althéa (Hibiscus syriacus) et Arbre aux papillons (Buddleja)

Althéa (Hibiscus syriacus)

Althéa – Hibiscus-syriacus

Appelé également hibiscus ou mauve en arbre, cet arbuste caduque fleurit généreusement de l’été jusqu’en automne.

En ce qui concerne sa taille:

  • Tailler les inflorescences au-dessus d’un œil dirigé vers l’extérieur pour garder une belle forme.

Arbre aux papillons (Buddleja)

L’arbre aux papillons peut être utilisé pour des haies libres entre autres et attire toutes sortes d’insecte et de papillons, d’où son nom! Sa croissance est rapide.

Arbre aux papillons – Buddleja

En ce qui concerne sa taille:

  • Il supporte bien le rabattage et nécessite d’être taillé court tous les ans. Moins il sera rabattu, moins il aura de fleurs.

 

Article: Les 5 choses à faire dans son jardin en mars

(1) Etablir un contrat d’entretien annuel avec votre paysagiste

(2) Taille des grimpantes

(3) Tailles des arbustes

(4) Investir dans un récupérateur d’eau de pluie

(5) Déplacer vos arbres et arbustes

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Vous avez un jardin, vous appréciez les moments de convivialité passés en famille ou le calme qu’il vous apporte. Cependant, qu’il soit petit ou grand, vous n’avez pas le temps ni l’envie de vous en occuper.

Profitez de votre jardin en vous épargnant les obligations et les tâches ingrates nécessaires à son entretien : faites confiance à un professionnel passionné et passez uniquement des moments de qualité dans votre écrin de verdure !

Qu’est-ce qu’un contrat d’entretien ?

Le contrat d’entretien est établi entre un professionnel et un particulier et liste les travaux d’entretien qui seront effectués, ainsi que le nombre de passages durant l’année en fonction de vos besoins ou de vos envies. Peut-être souhaitez-vous simplement une petite remise au propre de votre extérieur de temps en temps, ou alors au contraire, souhaitez-vous un entretien plus approfondi et régulier ? Avec Jardins de Jim, tout est possible et personnalisable. Nos contrats sont établis sur un an et sont renouvelés avec votre accord.

Combien cela va-t-il me coûter ?

Vous pouvez utiliser notre calculateur automatique pour vous faire une petite idée du prix que cela va vous coûter. Nous passons également sur place afin de vous donner un devis gratuit et sans engagement. N’hésitez pas à nous contacter.

Les avantages d’un contrat d’entretien annuel

  • Vous n’avez qu’un seul interlocuteur spécialisé qui s’occupera de votre jardin comme si c’était le sien !
  • Votre jardin sera beau tout au long de l’année
  • Vous ne perdez plus de temps à appeler pour obtenir des devis et expliquer vos besoins ; tout est réglé à l’avance
  • Vous connaissez dès le début de l’année le budget alloué à l’entretien de votre jardin et vos dépenses sont étalées sur l’année
  • Vous êtes sereins : vous n’avez plus besoin de vous soucier de quelles choses sont à faire et quand.

Nous proposons également du « jardin-sitting » lors des vacances d’été dans les cas où vous vous occupez généralement vous-même de votre jardin durant toute l’année ; mais que vous avez besoin de quelqu’un de confiance pour s’occuper de votre extérieur lors de vos vacances.

Voici une liste non-exhaustive des travaux que nous effectuons :

  • Taille de plantes, haies, arbres et arbustes – Selon les végétaux, les haies se taillent de 1 à 3 fois par an.
  • Tonte de la pelouse – Cela dépend de beaucoup de facteurs, mais la pelouse se tond au minimum 12 fois par an.
  • Désherbage des massifs et des sols
  • Bêchage des sols
  • Ramassage des feuilles mortes dans les périodes prévues
  • Nettoyage des allées et terrasses
  • Hivernage des plantes

 

Article: Les 5 choses à faire dans son jardin en mars

(1) Etablir un contrat d’entretien annuel avec votre paysagiste

(2) Taille des grimpantes

(3) Tailles des arbustes

(4) Investir dans un récupérateur d’eau de pluie

(5) Déplacer vos arbres et arbustes

 


N’hésitez plus: contactez-nous pour que nous nous occupions de votre jardin comme si c’était le nôtre! Nos paysagistes sont qualifiés et prendrons soin de vos extérieurs avec minutie et professionnalisme.

 

 

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

(4) TAILLE DES GRIMPANTES

A tailler en février: chèvrefeuille et glycine!

La glycine

Glycine

La Glycine : une plante grimpante qui pousse à profusion durant la belle saison !

Vous l’avez sûrement raccourcie plusieurs fois dans l’année, mais maintenant c’est le moment de lui appliquer la taille de rabattage.

  • Commencez par repérer les branches principales que vous allez conserver pour la structure et mais également pour lui permettre de continuer à coloniser son support.
  • Après avoir enlevé le bois sec et les feuilles sèches qui peuvent rester vous y verrez plus clair.
  • Taillez toutes les branches en ne gardant qu’un ou deux bourgeons.
  • Cela paraît court mais la Glycine le supporte bien et en a besoin !

(5) TAILLE DES ARBUSTES

A tailler en février: Arbre à perruques (Cotinus coggygria) et le Desmodium ou Lespedeza

Arbre à Perruques (Cotinus coggygria)

Cotinus_coggygria

Il s’agit d’un arbuste à fort développement, en une saison il peut faire des branches de plus d’un mètre. Il supporte très bien le rabattage, c’est même important de le rabattre une fois tous les deux à trois ans afin qu’il conserve un port compact et dense.

Les autres années, contentez vous de supprimer les branches sèches et malades.

(5) TAILLE DES ARBRES FRUITIERS

A tailler en février: Pommier et poirier

À la fin du mois de février, vous pouvez commencer à tailler vos fruitiers à pépins. Il faut que les périodes de fortes gelées soient passées pour éviter que l’arbre ne souffre du gel après avoir été taillé. De plus, les bourgeons seront plus développés donc il sera plus facile de repérer les bourgeons qui donneront des fleurs !

  • Supprimez les branches qui se croisent et se gênent en favorisant les plus solides et qui se dirigent vers l’extérieur de l’arbre.
  • Coupez toujours au-dessus d’un bourgeon à angle droit, ce qui réduira la surface de cicatrisation.
  • Il faut que votre sécateur soit bien aiguisé pour ne pas pincer les branches et réduire les chances d’apparition de maladies !

 

Article: Les 5 choses à faire dans son jardin en février

(1) Rabattre les graminées

(2) Planter des bulbes de Lys

(3) Faire appel à un professionnel pour la maçonnerie paysagère

(4) Taille des grimpantes (chèvrefeuille et glycine)

(5) Tailles des arbustes et arbres fruitiers (Cotinus coggygria, Desmodium, Lespedeza, pommier, poirier)

 

 


La taille des fruitiers est assez simple quand on connait les bases. Toutefois il vaut mieux éviter de s’aventurer à l’aveugle dans ce type de taille sans quelques bases techniques.

N’hésitez pas nous consulter pour prendre une ou deux heures de conseils de taille sur vos propres arbres pour ensuite être pleinement autonome lors des prochaines cessions de taille !

 

 

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations