Les clématites sont souvent surnommées « reines des lianes » grâce à leur caractère vigoureux et florifère. Ces belles plantes fleurissent en printemps ou en été. Il est important de les tailler une fois par année. Si vous ne la taillez pas, vous allez vous retrouver avec un enchevêtrement de lianes pas très esthétique. Si vous les taillez au mauvais moment, vous risquez de vous retrouver avec une clématite sans fleurs. Au mois de mars, il est donc temps de tailler sa clématite! Mais quelle variété?

Variétés

Vous venez d’emménager et de récupérer un jardin, mais vous ne savez pas dans quel groupe se trouve votre clématite? Pas de panique: il vous suffit d’observer sa période de floraison.

La première année, tous les jeunes plants de clématite doivent être rabattus à 30 cm du sol pour encourager la croissance de branches solides. Les années suivantes, suivez les recommandations selon les groupes.

Groupe 1

Taille: après la floraison

Ce groupe de clématites fleurit durant le printemps et comporte la Clematis montana entre autres. Les fleurs apparaissent sur les bois de l’année précédente: ceci veut dire que les boutons floraux apparaissent en automne et que les fleurs apparaissent l’année suivante durant le printemps. Pour ces clématites, il convient de la tailler après la floraison avec parcimonie. Ne taillez que le bois mort, réduisez la taille des tiges latérales ou encore taillez celles qui sont mal placées ou qui se croisent.

Pour les très vieilles clématites, vous pouvez rabattre complétement 30% des tiges afin d’encourager la plante à faire de toutes nouvelles tiges. Ceci permettra de renouveler la plante. Après le rabattage, il convient de ne plus toucher au bois rabattu pendant au moins 3 ans.

Clematis montana

Groupe 2

Taille: fin de l’hiver en mars puis après la première floraison

Clematis « Nelly Moser »

Ce groupe de clématites fleurit durant le printemps (mai-juin) sur le bois de l’année précédente. Mais ce n’est pas tout: ces clématites refleurissent la même année en septembre sur le bois qui a eu le temps de pousser la même année! Quelle performance! Les clématites de groupe 2 comportent la entre autres.

Ainsi, en mars, taillez très peu. Il convient de tailler au-dessus de deux gros bourgeons (les plus hauts) et de supprimer les tiges mortes. Ne les taillez pas trop au risque de compromettre la première floraison.

Après la première floraison, coupez les fleurs fanées et taillez à nouveau au dessus des gros bourgeons les plus hauts. Ceci favorisera la deuxième floraison.

Groupe 3

Taille: mars

Les clématites de groupe 3 fleurissent en été de juin à septembre et comportent les variétés viticella entre autres.

. La floraison a lieu sur le bois de la même année et donc le bois de l’année précédente peut être retiré en mars.

Et pour la taille? Rien de plus simple: taillez à 30 cm du sol en mars au dessus des gros bourgeons les plus bas.

Clematis viticella

 


Vous souhaitez confier vos travaux d’entretien à un professionnel qualifié? N’hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit et sans engagement: Contactez-nous!

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Ah les beaux rosiers ! Nous nous réjouissons de les voir fleurir et vous ?

Vous n’en avez pas encore et vous envisagez de planter des rosiers à racines nues ? Si c’est le cas, il est encore temps de les planter ! En effet, il est préférable de les planter lorsque ceux-ci sont en dormance afin de profiter de leur pause hivernale et que la plante ait le temps de s’établir. Vous pouvez donc les planter jusqu’à fin mars. Évitez absolument les jours de gelées pour les planter.

Voici les principales étapes nécessaires à la plantation des rosiers en racines nues

  • Hydratation : Immerger les rosiers à racines nues dans un seau d’eau pendant une nuit entière
  • Habillage : Couper les racines cassées ou malades, raccourcir les racines trop longues et épointer les racines
  • Pralinage : Il est nécessaire que les rosiers aient une bonne reprise. Pour ce faire, trempez les racines dans un pralin (mélange de terre argileuse, de compost et d’eau).
  • Plantation : Creuser un trou suffisamment grand et enrichir la terre de rebouchage avec du compost. Ajouter un peu de ce mélange au fond du trou. Disposer le rosier de façon à ce que le point de greffe se trouve juste au-dessous de la terre après rebouchage. Lorsque vous arrivez bientôt à la fin du rebouchage, remplir le trou d’eau. Finir le rebouchage et arroser à nouveau.

Zone de plantation

  • Un endroit ensoleillé dans un sol léger et bien drainé. Evitez les sols peu drainés, car ils pourraient entraîner des maladies

Vous souhaitez confier vos travaux de plantation à un professionnel qualifié? N’hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit et sans engamement: Contactez-nous!

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Brrrr…. Il fait froid! Et imaginez être paysagiste et travailler à l’extérieur ! Réchauffons-nous en parlant des jardins exotiques. Ce palmier ne donne-t-il pas envie de recréer un jardin tropical chez soi ? Un jardin tout en graphisme et tout en évasion ? Mais est-ce vraiment possible en terre helvétique ? La réponse est oui, il est possible de transformer votre jardin en jungle urbaine, mais à une condition : choisir des variétés rustiques, c’est-à-dire choisir des plantes qui résistent aux hivers rigoureux. Plantez-les à un endroit ensoleillé et dans un sol bien drainé. Ceci évitera aux racines de subir le gel hivernal. Veillez également à les planter à l’abri du vent.

Jardin exotique

 

Jardin exotique

Les palmiers

Rhapidophyllum Histrix ou Palmier à aiguilles

Ce petit palmier qui ne dépasse pas les 3 mètres de hauteur est certes petit, mais costaud ! En effet, il fait parti des palmiers les plus rustiques qu’il existe (-25°C). Il peut donc être planté en pleine terre ; une terre qu’il ne faudra pas hésiter à amender et à arroser régulièrement durant les premières années et en été. Son exposition préférée est la mi-ombre, ne le plantez surtout pas en plein soleil ! Pourquoi palmier à aiguilles ? Tout simplement car son stipe possède des pointes.

Trachycarpus Fortunei ou palmier chanvre

Trachycarpus Fortunei ou palmier chanvre

C’est certainement le plus connu des palmiers. Il est rustique (-18°C) et ses feuilles peuvent atteindre 1 mètre ! Il pousse volontiers au soleil, mais également à la mi-ombre.

Sabal Minor

Ce palmier nain n’atteint pas plus de 1.5-2 mètres de hauteur, mais que son feuillage typiquement exotique est beau ! Installez-le à la mi-ombre idéalement, abrité partiellement du soleil par de grands arbres par exemple.

Sabal minor

Jubaea Chilensis ou cocotier du Chili

Jubaea Chilensis ou cocotier du Chili

Ce palmier est imposant et très impressionnant ! Il peut atteindre 20 mètres de hauteur, avec un stipe pouvant atteindre 1 mètre et une couronne (feuilles) pouvant atteindre 5 mètres. Autant vous dire qu’il faut que vous ayez de la place dans votre jardin ! Il aime le soleil et redoute l’ombre, donc contrairement aux palmiers précédents, plantez-le plein soleil. Arrosez-le l’été au pied et diminuez les arrosages en hiver au risque de perdre la plante. Les plantes établies sont rustiques (-16°C). Cependant, veillez à protéger les jeunes plants lorsque les températures passent en dessous de 0°C.

Trithrinax campestris ou palmier trident

Trithrinax campestris

Qui s’y frotte, s’y pique ! Le palmier trident possède des feuilles qui piquent et donc mieux vaut le regarder que d’aller lui caresser ses feuilles. Malgré ses feuilles piquantes, ce palmier mérite d’être adopté : ses 2-4 stipes lui confèrent un look absolument tropical et ses feuilles gris argenté sont magnifiques. Il peut atteindre 2 mètres, mais il faudra attendre de nombreuses dizaines d’années. Comme son ami, le Jubaea Chilensis, plantez-le plein soleil, il ne supporte pas l’ombre. SI nous vous en parlons, c’est qu’il est bien résistant aux températures négatives avec une rusticité de -12°C.

Et il en existe pleins d’autres : la palmier hybride Sabal x brazorisensis (-10°C), Chamaerops humilis (palmier doum) (-12°C), etc…

Le bananier

Le bananier ou Musa basjoo

Musa Basjoo

Le bananier, qui est par ailleurs une herbe et non un arbre fruitier, est la vraie star d’un jardin exotique avec sa hauteur de 4 mètres ! Sa souche est rustique à -15°C et même plus si elle est protégée en hiver ; son stipe est rustique à -5°C sans protection. Ses feuilles par contre ne supporteront pas des températures en dessous de -2°C. Dès que les feuilles font grise mine, ne trainez pas et procédez à l’hivernage de votre bananier. Il est important de protéger particulièrement le stipe afin de pouvoir profiter de la hauteur du stipe l’année suivante et donc de commencer l’année avec une bonne hauteur. Ceci assurera une belle hauteur au bananier ! Privilégiez les sols drainants et mettez votre bananier plein soleil ou mi-ombre.

Voici les étapes de l’hivernage du bananier :

  • Supprimez les feuilles fanées et rabattez le bananier à 25-50 cm du sol
  • Entourez le stipe d’un grillage à larges mailles et le remplir des feuilles mortes ou de la paille jusqu’en haut du grillage. Vous pouvez éventuellement entourer le tout d’un voile d’hivernage, mais veillez à ce qu’il soit percé de trous pour éviter l’humidité (qui pourrit les racines).

Les agaves

Un vrai allié pour le jardin exotique avec leur allure graphique ! De nombreuses espèces existent mais elles ont toutes un point commun : leur exposition idéale est plein soleil et elles ont besoin d’un sol bien drainé. En effet, les agaves ont horreur de l’humidité et particulièrement en hiver. Attention : la plupart possèdent des épines ! Voici les variétés les plus rustiques :

Agave neomexicana

Une espèce des plus rustiques avec une rusticité de -22°C. Ses feuilles ont une couleur gris cendré.

Agave montana

C’est une des agaves les plus rustiques avec une rusticité de -20°C. Elle forme une boule compacte de feuilles vert-bleu au bout desquelles des aiguilles brunes vous décourageront de les caresser !

Agave ovatifolia

Agave ovatifolia

Avec de bonnes dimensions de 1 mètre de hauteur sur 2 mètres de largeur, cet agave saura vous séduire avec ses feuilles arrondies vertes ou bleues et sa rusticité de -15°C à -20°C. Attention : elle possède des épines courtes.

Agave havardiana

Agave havardiana

Ses feuilles sont très épineuses et de couleur argentée. Avec une rusticité de -15°C, elle résiste très bien aux gelées.

Agave parrasana

Agave Parrasana

Cet agave peut atteindre un 1 mètre de large. Elle a une belle rosette de couleur bleue. Éloignez-la absolument de l’humidité et préférez un sol bien drainant en la plantant sur un terrain en pente par exemple. Elle résiste à -10°C dans un sol bien sec et drainant.

Les bambous

Les bambous sont pour la plupart rustiques, le facteur le plus important étant de savoir s’il est traçant ou pas. En effet, les bambous traçants peuvent vite devenir envahissants et sont plutôt difficile à contenir ! Si vous souhaitez en planter un, n’hésitez pas à faire installer une barrière anti-rhizomes afin de ne pas être ennuyés par leur côté extrêmement envahissant et de délimiter leur zone d’extension.

Les bambous traçants

Les bambous Phyllostachys sont traçants et préfèrent une exposition au soleil ou à la mi-ombre. En voici quelques-uns :

Le phyllostachys aurea

Phyllostachys Aurea

Ce bambou est résistant aux gelées jusqu’à -18°C et peut mesurer jusqu’à 6 mètres de hauteur. Ses chaumes ont une couleur dorée.

Le phyllostachys aureosulcata spectabilis

Phyllostachys aureosulcata

Il mesure jusqu’à 8 mètres de hauteur et possède une rusticité de -20°C. Ce bambou possède une belle couleur de chaume jaune.

Le phyllostachys bissetii

Phyllostachys bissetii

Ce bambou est rustique (-24°C) et peut mesurer jusqu’à 7 mètres de hauteur. Il est apprécié pour son feuillage très dense.

Le phyllostachys humilis

Ce bambou résiste à des températures jusqu’à -20°C et mesure jusqu’à 5 mètres de hauteur. Ses chaumes deviennent oranges quand elles sont exposées au soleil.

Le phyllostachys nigra

Phyllostachys nigra

Avec une rusticité de -20°C, ce bambou traçant a un feuillage vert foncé et de belles chaumes noires. C’est ce qui fait tout son attrait: le contraste entre le noir et le vert! Il peut mesurer jusqu’à 7 mètres de hauteur.

Les bambous non-traçants

Les bambous non-traçants permettent d’avoir un petit air exotique dans son jardin tout en n’étant pas importunés le côté envahissant des bambous Phyllostachys. Installez-les au soleil ou la mi-ombre :

Fargesia murielae ou bambou parapluie

Fargesia murielae ou bambou parapluie

Ce bambou non traçant est très résistant au gel (-29°C) et peut atteindre jusqu’à 4 mètres de hauteur.

Fargesia robusta

Fargesia robusta

Ce bambou est rustique (-20°C) et à maturité, a une hauteur de 5 mètres.

Fargesia rufa

Fargesia Rufa

Avec sa rusticité à -26°C et sa hauteur à terme de 3 mètres, ce bambou est idéal pour votre jardin exotique !

Fargesia nitida et Fargesia scabrida ‘Asian Wonder’

Ils ont une rusticité à -28°C et peuvent mesurer jusqu’à 4 mètres de hauteur.

Chusquea culeou

Chusquea culeou

Le contraste entre le chaume et les feuilles est très intéressant. Ils peuvent être plantés chez nous avec une rusticité de -18°C et ils peuvent atteindre 6 mètres de hauteur.

Les yuccas

Les yuccas apporteront une belle ambiance exotique à votre extérieur avec ses feuilles graphiques et parfois des stipes qui peuvent atteindre plusieurs mètres de hauteur ! Leur floraison odorante a la plupart du temps lieu en été. Tout comme leurs cousins, les agaves, leur exposition favorite est plein soleil et ils craignent l’humidité hivernale. Ils résistent très bien à la sécheresse. Voici quelques yuccas rustiques :

Yucca Rostrata

Yucca Rostrata

Avec son large stipe, ce yucca ressemble quelque peu à un palmier. Ses feuilles ont une belle couleur vert-bleues. Il est résistant aux gelées (-18°C). Il peut avoir plusieurs têtes, ce qui lui donne une belle allure ! Il peut mesurer jusqu’à 5 mètres de hauteur. Son stipe croît environ de 4 cm par an.

Yucca Aloifolia

Yucca Aloifolia ou Yucca à feuilles d’Aloès

Avec ses feuilles vert foncé et sa rusticité de -17°C, ce yucca a tout pour se plaire dans votre jardin et pour donner une ambiance exotique !

Yucca Filifera

Ce yucca possède un beau feuillage bleuté. Il a une rusticité de -10°C—15°C (si les gelées sont de courte durée). Il peut atteindre 10 mètres de haut dans les bonnes conditions !

Yucca Gloriosa

Yucca gloriosa

Vous aimez les couleurs panachées ? Ce yucca est fait pour vous ! Vous pouvez le planter sans problèmes dans nos régions, car il a une rusticité de -20°C. Attention tout de même à ses feuilles qui sont piquantes. Il peut atteindre une hauteur de 2 mètres.

Yucca Treculeana

Yucca Treculeana

Son feuillage bleu, la subdivision de son stipe en plusieurs stipes, sa hauteur de 4 mètres sont des caractéristiques qui vous feront voyager ! Ce yucca a une rusticité de -15°C.

Les cactus

Pour donner une allure désertique à votre jardin, adoptez quelques cactus !  Voici une notre petite sélection de cactus :

Opuntia scheerii

Opuntia scheerii

Ce cactus n’a peur de rien ! Il est l’un des cactus les plus rustiques. Il résistera à des températures de l’ordre de -12°C. Il a des raquettes et est ainsi surnommé cactus oreilles de Mickey. Il a une couleur caractéristique vert pâle et il peut atteindre 1.5 mètres de hauteur. Exposez-le plein soleil et arrosez abondamment en été.

Opuntia humifusa

Opuntia humifusa

Ce cactus est résistant à tout: gelées (jusqu’à -35°C), neige, humidité et sécheresse ne lui font pas peur. Il nécessite très peu d’entretien. Il produit des figues, d’où son nom figuier d’Inde. Exposez-le plein soleil.

Trichocereus pasacana

Trichocereus pasacana

Ce cactus est colonnaire et ramifié et peut atteindre jusqu’à 15 mètres de hauteur. Il supporte des températures allant jusqu’à -12°C et peut être planté plein soleil.

 

Jardin exotique


Vous souhaitez transformer votre jardin en jardin exotique propice à l’évasion? N’hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit et sans engagement: Contactez-nous!

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Un bassin peut transformer l’atmosphère de votre jardin en y ajoutant de la couleur, du mouvement, différents végétaux et surtout c’est le meilleur moyen pour attirer la vie sauvage (grenouille, crapaud, oiseaux, hérissons) ! Il est non seulement esthétique, mais sa contemplation nous apporte sérénité, en plus de la faune.

Quels sont les différents bassins qu’il est possible de faire dans son jardin ?

Bassin naturel

Un bassin naturel sera composé d’une couche de terre au-dessus de la couche de liner. Cette couche de terre/boue permettra de créer un habitat immergé nécessaire à la vie sauvage. Ici, la forme du bassin ressemble à une assiette creuse. Attention à ne pas mettre trop de pente, ce qui provoquerait une chute de la terre du côté à l’intérieur de « l’assiette ».

Pour créer ce bassin, installer la sous-couche, le liner flexible et finalement la terre (une dizaine de centimètre d’épaisseur). Au fond du bassin, jetez quelques plantes oxygénantes et une plante d’eau profonde qui s’enracineront facilement. Ajoutez ensuite des plantes de bordure dans les abords peu profonds, des pierres, puis finalement des plantes flottantes à la surface.

Ne paniquez pas si votre eau n’est pas limpide et même plutôt brunâtre : c’est normal. Les mouvements incessants des poissons font que la terre située au-dessus du liner va bouger et donc s’éparpiller dans votre eau.

Bassin miroir

Un bassin miroir est entouré d’un dallage et contrairement au bassin naturel, il ne comporte pas de couche de terre/boue au-dessus du liner. Le dallage permet un tracé plus net des bordures du bassin. Il tient son nom du fait que les éléments (végétaux ou architecturaux) aux alentours se reflètent dans cette eau claire.

Bassin formel ou surélevé

Un bassin formel est parfait pour les débutants ! Achetez un bassin préformé (avec liner rigide) et le tour est joué ! Une couche de sable au fond du bassin sera nécessaire. Afin de donner un résultat net, n’oubliez pas d’installer des dalles pour les berges du bassin. Ce bassin ne comporte pas de couche de terre/boue au-dessus du liner.

Bassin informel

Un bassin informel contrairement au bassin formel n’a pas de dalles au niveau des berges du bassin, mais plutôt des rochers ou galets. De plus, un liner flexible vient remplacer le bassin préformé. Ceci lui donne un effet bien plus naturel et sauvage. Ce bassin ne comporte pas de couche de terre/boue au-dessus du liner.

Les différentes plantes

Les plantes oxygénantes

Elles sont indispensables à la création d’oxygène (par photosynthèse) dans votre bassin, molécule essentielle à la vie de la faune. Elles permettent également de limiter la formation d’algues en se nourrissant des nutriments « à leur place » et donc en les affamant. Attention tout de même à leur croissance rapide, ces plantes oxygénantes nécessite une taille régulière.

Hippuris vulgaris (plante oxygénante)

Les plantes d’eau profonde

Nymphaea nouchali (plante d’eau profonde) – Jardins de Jim

Elles sont représentées par les nénuphars, avec leur racine au fond de l’eau et leur feuille à la surface. Elles permettent d’apporter de l’ombre au bassin pendant l’été.

Les plantes flottantes

Les plantes flottantes, au contraire des plantes d’eau profonde, n’ont pas de racines qui se développent au fond de l’eau. Elles limitent la croissance des algues en les privant de lumières et de nutriments, qu’elles utilisent à leur propre fin (ou faim !). Vu leur développement rapide, il sera nécessaire d’en retirer lorsqu’elles deviennent trop envahissantes.

Eichhornia crassipes ou Jacinthe d’eau (plante flottante)

Les plantes de bordure

Elles se développent dans différents sols (marécageux, boueux, etc..). Elles permettent d’agrémenter votre bassin et comporte plusieurs espèces. Ces plantes pourront servir d’habitat pour la faune. Alors faites-vous plaisir !

Primula vialii ou Primevère des marais (plantes de bordure)

Euphorbia palustris ou Euphorbe des marais (plantes de bordure)

Source: Fontaines & bassins de jardin – Peter Robinson

 

Vous souvenez-vous de notre article concernant la création d’un bassin, mais en terrasse/balcon? Cliquez-ici pour consulter cet article!

 


Naturel ou informel, miroir ou formel, nous sommes sûrs que vous trouverez bassin à votre pied ! Vous avez besoin d’aide pour la création de votre bassin de jardin? Contactez-nous!

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

1 – Planter des annuelles et semer des végétaux comestibles

Le mois de juillet est arrivé et la période des plantations est derrière nous ! Cependant, votre massif vient d’être planté et vous le trouvez vide ? Ou alors il y a des « trous » à combler dans vos massifs ? Ou peut-être que les floraisons printanières sont passées ?

Planter des fleurs annuelles

Pas de panique, vous pouvez encore vous rendre dans votre jardinerie préférée et vous fournir en plantes annuelles pour égayer vos massifs ou même vos jardinières ou pots ! Vous n’aurez que l’embarras du choix !

Semer des comestibles

Haricots verts nains

Vous pouvez semer vos haricots nains jusqu’en juillet-août pour une récolte jusqu’en automne. Le haricot est facile à semer et est une activité idéale pour occuper vos enfants durant l’été ! Vous avez un balcon ? Il est tout à fait possible de faire vos semis en pot ! Semez-les en poquets de 4-5 graines en espacez-les tous les 40cm.

Haricots verts nains

Il est également possible de semer des betteraves, certaines variétés de carottes, de la chicorée, …

2 – Utiliser du gravier (paillis minéral) dans vos massifs

Jardins de Jim

 

Le paillis minéral est très souvent utilisé dans les extérieurs ! Utilisé de manière uni ou mixte, il donne une belle touche esthétique à vos massifs/pots. De plus, certains paillis minéraux peuvent également habiller vos allées et vos bordures de maison par exemple. Avantage en plus : Il est très facile de le poser et offre toute une gamme de coloris, de taille et de prix !

Mais ce n’est pas tout, comme le paillis végétal, le paillis minéral :

  • Limite l’érosion du sol
  • Limite l’évaporation de l’eau lors des grosses chaleurs, vous permettant d’espacer vos arrosages
  • Associé avec un film géotextile, il limite le développement des mauvaises herbes et donc le désherbage
  • Limite le nombre de plantes au mètre carré et donc limite l’entretien
  • Et contrairement au paillis végétal : il ne nécessite pas de changements réguliers et ne s’envole pas !

Type de graviers

Roulé ou concassé

Le gravier roulé est un gravier naturel, issu des cours d’eau qui n’a subi aucune intervention mécanique. C’est l’érosion qui leur donne une forme arrondie. Il est souvent utilisé pour les massifs, et même pour les terrasses en gravier.

Gravier roulé dans une rivière

Le gravier concassé est un gravier de carrière, qui est obtenu en abattant ou concassant la roche. C’est ce processus qui leur donne une forme angulaire. Il peut embellir vos massifs, tout comme vos allées carrossables par exemple.

Gravier concassé dans une carrière.

Calibre-Taille

Le gravillon a une taille comprise entre 4mm et 12mm. Il est totalement adapté pour des allées piétonnes, pour des massifs, mais également pour donner un petit air zen à votre massif.

Le galet, quant à lui a une taille comprise entre 2mm et 60mm ; il est typiquement lisse et arrondi et on le trouve dans les cours d’eau et en bord de mer.

 

Voici quelques exemples de paillis minéraux avec du gravier :

Jardins de Jim

Jardins de Jim

 

Rappelez-vous, nous vous parlions du paillis végétal l’année passée ! Allez jeter un coup d’œil à notre article !

3- Tailler sa glycine

La glycine est une plante grimpante incontournable qui fleurit généreusement et qui sent merveilleusement bon !

La glycine supporte très bien la taille et fleurira d’autant plus qu’elle sera taillée ! N’hésitez pas à la tailler également car elle peut s’avérer être envahissante !

En juillet-août, procédez à la taille d’été : taillez les branches de l’année afin de favoriser la floraison (qui apparaît sur les branches de l’année précédente). Vous pouvez également tailler toutes les branches qui ne se dirigent pas là où vous le souhaitez. Ceci permettra à votre grimpante préférée d’adopter une forme harmonieuse et surtout de la maîtriser !

 

 

 

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Quel est son nom ?

Arbre de Judée ou Cercis siliquastrum

Pourquoi l’adopter ?

Pour sa floraison rose et spectaculaire qui intervient en avril sur du bois dénué de feuilles ! De plus l’arbre de Judée est très facile d’entretien et croît rapidement. Petit plus pour les aventuriers : ses fleurs sont comestibles, vous pouvez donc orner vos petits plats de quelques fleurs roses ! Ses feuilles en forme de cœur apparaissent après les fleurs ; puis se colorent en jaune en automne avant de disparaître en hiver.

Pourquoi arbre de Judée ? Judas – un des 12 apôtres de Jésus – se serait pendu à cet arbre en Israël.

Est-il adapté pour notre région ?

Cet arbre supporte des températures jusqu’à -15°C, il est très résistant au gel.

Je le plante où ?

Plantez le Cercis siliquastrum à un endroit ensoleillé.

Et pour la plantation : des petits conseils ?

Plantez le Cercis siliquastrum en automne ou en hiver, si vous le dénichez en racines nues ou en motte. Et oui, vous pouvez le planter vos arbres en hiver ! Pour en savoir plus, consultez notre article sur les plantations en hiver. Vous pouvez également planter votre arbre durant le printemps, mais évitez l’été, car votre arbre vous demandera beaucoup d’eau et aura une moins bonne chance de reprise. Il aimera tout type de sols riches et calcaires.

Et en terme d’entretien ?:

Il sera nécessaire de l’arroser régulièrement la première année suivant sa plantation, le temps que l’arbuste s’établisse. Arrosez-le également durant les périodes de grande sécheresse, et paillez son pied durant l’hiver.

L’arbre de Judée ne nécessite pas de taille, à moins que vous souhaitiez limiter sa croissance, lui donner une forme. Vous pouvez tailler après la floraison. Il se débrouille très bien tout seul par contre, donc pas d’obligation !

Vous pouvez également lui donner un petit boost en automne avec de l’engrais organique, pour favoriser sa croissance durant les premières années.

Quelles sont les associations ?:

L’arbre de Judée tirera son épingle du jeu en isolé ou en massif d’arbres. En isolé, vous pouvez l’accompagner de bulbes ou vivaces à floraison printanière. L’arbre de Judée est parfois planté dans les vergers pour lutter contre les psylles des arbres fruitiers.

Est-il possible de le faire pousser sur mon balcon/ma terrasse ?:

Le Cercis siliquastrum s’adapte à la culture en pot.

Commencez par replanter votre arbuste dans un plus grand pot que celui dans lequel il est arrivé. Assurez-vous que votre pot est drainant, c’est-à-dire qu’il est percé au fond et qu’il est rempli par un système de drainage au bas (graviers, billes d’argile, vieux tessons de pots préalablement désinfectés ou petits galets). Ceci est très important, pour que vos racines ne pourrissent pas et ne s’asphyxient pas, mais également pour que l’eau ne gèle pas dans votre pot en hiver ! Etant donné qu’il est dans un pot et donc plus susceptible à la sécheresse, assurez-vous de l’arroser quand il en a besoin durant l’été. Vous ne savez pas quand arroser vos plantes en pot ? Consultez notre article qui traite de ce sujet ! Vous pouvez lui donner du fertilisant liquide une fois par mois durant sa période de croissance (avril à août).

Où le trouver ?

Pépinière Meylan

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Voici un thème pour les gourmands ! 😊 Le jardin comestible est un style d’aménagement paysager qui a la côte ! En effet, pourquoi ne pas allier la beauté des végétaux à notre gourmandise ? Un jardin comestible, c’est tout simplement l’intégration de végétaux comestibles dans un jardin d’ornement.

Alors, quels sont ces végétaux comestibles qui apporteront une belle touche à votre jardin d’ornement ?

Plantes vivaces

Il en existe une ribambelle !

Voici quelques vivaces persistantes comestibles :

Thym serpolet

Une vivace persistante pouvant atteindre 60 cm de hauteur. C’est une plante rustique qui fleurit de mai à octobre. Le thym serpolet est souvent utilisé comme couvre-sol. Ses feuilles sont ovales ou lancéolées. C’est une plante rustique qui préférera les expositions du soleil à la mi-ombre. Il existe d’autres variétés de thym : thym cascade, citron, serpolet citron et le thym commun.

Sauge sclarée

C’est une sauge bisannuelle ou vivace qui peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur. Elle fleurit en juin-juillet et possède de grandes feuilles très ornementales. Elle est très rustique et préférera des expositions du soleil à la mi-ombre. Il existe d’autres variétés vivaces : Salvia nemorosa, ‘Purple Majesty’. Des variétés annuelles : Sauge écarlate, farineuse ou éclatante. Et même des variétés arbustives : Sauge à petites feuilles ou Salvia gregii.

La roquette vivace

Et oui, la roquette peut également trouver sa place dans un jardin d’ornement ! Ses feuilles sont allongées, lobées et vert foncé alors que ses fleurs jaunes apparaissent d’avril à novembre. Elle résiste bien à la sécheresse. Néanmoins, elle produira des feuilles moins amères si elle est arrosée et au frais.

Le romarin

Une vivace persistante qui fait tout son effet dans un jardin d’agrément ! Ses fleurs violettes peuvent apparaître dès février dans les régions les plus douces. Cette vivace est rustique et résiste à la sécheresse. Il existe des variétés au port dressé et des variétés retombantes. Plantez-le au soleil ou à la mi-ombre.

La rhubarbe

Une vivace au feuillage caduc, mais qu’est-ce que ses feuilles sont belles ! Elle possède des feuilles en forme de cœur et d’un vert profond. Elle fleurit en mai-juin et ses fleurs sont généralement de couleur blanche. Pour ne pas trop fatiguer la plante et si vous souhaitez en cuisiner, couper la hampe florale dès qu’elle se développe. Vous pouvez cependant en laisser quelques-unes fleurir pour admirer ses belles fleurs. La rhubarbe est rustique et préférera des expositions au soleil/mi-ombre. La rhubarbe demande beaucoup d’eau.

L’oseille des bois

Son feuillage est son atout ! Ses feuilles vertes veinées de pourpre apporteront une belle touche de couleur à vos massifs ! Privilégiez les sols argileux et une exposition soleil/mi-ombre.

Le fenouil

Son apparence originale apportera un petit plus à vos massifs ! C’est une vivace, caduc pouvant atteindre jusqu’à 2 m de hauteur. Elle donne des fleurs jaunes de juillet à octobre. Elle est très rustique, demande peu d’eau et a besoin d’une exposition plein soleil pour donner le meilleur de lui-même. L’essayer, c’est l’adopter !

Il en existe pleins d’autres : origan, menthe, mélisse, estragon, ciboulette et coriandre…. Vous avez le choix ! Régalez-vous !

Article: Jardins comestibles

(1) Arbustes et grimpantes

(2) Plantes vivaces

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Voici un thème pour les gourmands ! 😊 Le jardin comestible est un style d’aménagement paysager qui a la côte ! En effet, pourquoi ne pas allier la beauté des végétaux à notre gourmandise ? Un jardin comestible, c’est tout simplement l’intégration de végétaux comestibles dans un jardin d’ornement.

Alors, quels sont ces végétaux comestibles qui apporteront une belle touche à votre jardin d’ornement ?

Les arbustes

Myrtillier

On l’apprécie pour ses petites feuilles ovales, son feuillage vert vif et luisant à la belle saison et ses tonalités orangées-rougeâtres en automne. Ses fleurs blanches au printemps donneront naissance à des belles baies bleutées.

Il existe plusieurs espèces de myrtilliers : les espèces à faible développement et les espèces à grand développement.

Les espèces à faible développement regroupent :

  • les myrtilliers européens, trouvés dans la nature en sous-arbrisseaux, d’une hauteur de 30-50 cm, persistant mais moins fructifère que ses petits copains
  • les myrtilliers américains, ont un grand besoin en froid (1000 heures de température en dessous de 7°C pendant le repos hivernal), d’une hauteur de 1m-1m50, caduque

Les espèces à fort développement sont généralement auto-fertiles et ne nécessitent donc pas d’être plantés par deux étant donné qu’ils se pollinisent eux-mêmes. Si vous optez pour une variété qui n’est pas auto-fertile, plantez 2 variétés afin de favoriser la pollinisation. Il est important de noter que certaines espèces ont un grand besoin en froid et d’autres non.

Le myrtillier nécessite un sol très acide (pH 4-5), surtout pas calcaire et se plaira à une exposition mi-ombre. Dans le cas où votre sol n’est pas adapté, n’hésitez pas à le/les planter plutôt en pot ! C’est un arbuste rustique, il ne craint guère le gel !

Framboisier

Le framboisier peut très bien avoir sa place dans un jardin d’ornement grâce à ses feuilles d’un vert lumineux et de ses fleurs blanches du mois de mai au mois d’octobre.

Ces arbrisseaux caducs, buissonnants et drageonnants ont des tiges (ou cannes) qui sont légèrement épineuses. Le framboisier, du fait de son caractère drageonnant, peut-être quelque peu envahissant, mais pas de panique : il vous suffit de supprimer les cannes qui vont trop loin. Cet arbuste peut atteindre jusqu’à 2m de haut. Les framboisiers sont auto-fertiles, il n’est donc pas nécessaire de planter plusieurs variétés.

Et les fruits ? Ils apparaissent en juin-juillet jusqu’à août pour les non-remontants ; les variétés remontantes fructifient en septembre-octobre, puis en juillet de l’année suivante pour les variétés remontantes.

Le framboisier nécessite un sol frais, sans trop de calcaire et préférera des expositions ensoleillées à mi-ombre. Un pied pourra produire des fruits pendant de nombreuses années. C’est un arbuste rustique, il ne craint guère le gel !

Il y a plein d’autres arbustes fruitiers que vous pourriez intégrer dans votre jardin d’ornement : le groseiller, la ronce fruitière, le fraisier des bois, la canneberge, la plaquebière, le cassissier… Un régal en confiture ou en tarte !

Les grimpantes

Le houblon

Cette grimpante qui est connue essentiellement pour entrer dans la fabrication de la bière n’a rien à envier aux autres lianes. Cette grimpante fleurit en grappes chez la femelle et en panicules chez le mâle. Ce sont les fleurs en grappes de la femelle sont utilisées dans la fabrication de la bière. Ses fleurs de couleur jaunes-vertes accompagnées du feuillage vert brillant vous offrira un camaïeu de vert très doux et élégant. Cette plante est caduque.

Le houblon préfère les sols frais et humides, mais s’adapte à tout type de sol. De la même manière que pour le framboisier, le houblon drageonne. Il sera donc nécessaire de supprimer les drageons pour éviter qu’elle devienne envahissante. Le houblon se satisfera d’une exposition mi-ombragée à ensoleillée. Cette plante grimpante est très rustique, pas de problème pour le faire pousser dans nos régions !

En terme culinaire, le houblon peut aromatiser votre risotto, vos pâtes, vos bouillons, vos confitures, mais également servir de levain pour votre pain ! Aux fourneaux !

Le kiwi

Voici une plante grimpante qui a la côte ! Connue pour sa croissance rapide et pour ses fruits délicieux, n’oublions pas tout de même ses fleurs odorantes blanches qui pointent le bout de leur nez en mai-juin et leur feuille vert vif en forme de cœur.

S vous avez la place, plantez un pied mâle pour 1 à plusieurs pieds femelles ; ce sont ces dernières qui portent les fruits. Si vous avez peu de place, choisissez plutôt des cultivars auto fertiles qui vous épargnerons la nécessité de planter plusieurs pieds.

Le kiwi est vigoureux et peut atteindre jusqu’à 10 m ! Laissez-lui donc suffisamment de place !

Le kiwi supporte tout type de sol frais et drainé en hiver. Il préférera des expositions ensoleillées à mi-ombre. Le kiwi est rustique.

 

 

 

 

La vigne

La traditionnelle et néanmoins très belle vigne est également une belle plante grimpante comestible !

Article: Jardins comestibles

(1) Arbustes et grimpantes

(2) Plantes vivaces

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Le printemps est enfin arrivé, nous l’avons attendu avec impatience ! Avril pointe le bout de son nez et il est temps de remonter ses manches et de se faire plaisir en apportant un peu de couleur à son extérieur (à la sueur de son front) !

Les plantes annuelles sont des plantes qui arrivent à la fin de leur cycle végétatif en moins d’un an. C’est-à-dire que si vous les semez ou les plantez cette année, ils donneront tout ce qu’ils ont et fleuriront à foison durant l’été, et finiront par tirer leur révérence à la fin de l’automne.

Les plantes annuelles sont la solution idéale pour les personnes qui aiment voir du changement dans leur jardin au fil des ans. Elles permettent aussi de combler rapidement et facilement des espaces vides dans vos massifs dont vous ne savez quoi faire pour le moment ou qui attendent une plantation en automne. Les annuelles peuvent également briller de mille feux lorsqu’elles sont semées/plantées en pot ou en jardinière.

Soyez tout de même attentif au fait que vous ne pouvez pas semer n’importe quelle plante annuelle en pleine terre en avril. Cela dépend fortement de sa rusticité et de son caractère exotique. En effet, il existe trois grandes catégories de plantes annuelles. Certaines se sèment à l’abri et d’autres peuvent se semer directement en pleine terre.

Les plantes annuelles rustiques

Les plantes annuelles rustiques résistent aux gelées avec brio. Vous pouvez les semez directement en pleine terre de fin mars jusqu’à fin mai. Elles se développeront rapidement et vous émerveilleront dès l’arrivée des beaux jours ! Ces plantes se ressèment naturellement par elles-mêmes pour finalement germer à nouveau. Certaines d’entre elles étaient jadis considérées comme des mauvaises herbes.

Les coquelicots et les bleuets sont des exemples type de plantes annuelles rustiques.

Coquelicot

 

 

 

 

 

 

 

Nos coups de cœur

Voici 2 plantes annuelles rustiques que nous apprécions particulièrement :

Orlaya

 

 

 

 

 

 

L’Orlaya est très florifère, facile de culture sans être envahissante : pour un massif tout en délicatesse.

 

Reseda

 

 

 

 

 

 

Le Réséda a tout pour plaire : c’est une plante qui est odorante et qui attire les abeilles grâce à son nectar !

 

Les plantes annuelles semi-rustiques

Les plantes annuelles semi-rustiques ont besoin d’un peu plus de chaleur avant d’être semés en pleine terre. En effet, certaines de ces plantes sont exotiques. Semez-les plutôt donc à partir de mi-avril ou mai.

Les zinnias et les œillets d’Inde sont des exemples type de plantes annuelles semi-rustiques.

Zinnias

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos coups de cœur

Voici 2 plantes annuelles semi-rustiques que nous apprécions particulièrement :

Cosmos

 

 

 

 

 

 

 

Les Cosmos est une plante annuelle originaire du Mexique et qui est très appréciée pour sa légèreté.

Ipomée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Ipomée est une plante annuelle grimpante tropicale qui se fera un plaisir de coloniser vos treillis, grillages ou même pergolas!

Les plantes annuelles non rustiques/exotiques

Les plantes annuelles non rustiques/exotiques ne résistent pas aux gelées et nécessitent donc d’être ressemées à l’abri chaque année. Si vous souhaitiez tester le semis de ce genre de plantes, il est trop tard : la plupart se sèment bien au chaud en janvier-février. Vous pouvez cependant vous procurer des jeunes plants dans votre jardinerie et les planter lorsque le risque de gelées est passé.

Les bégonias, dahlias et pétunias sont des exemples type de plantes annuelles non rustiques/exotiques.

Petunia

 

 

 

 

 

 

 

Nos coups de cœur

Voici 2 plantes annuelles non rustiques que nous apprécions particulièrement :

Mina lobata

 

 

 

 

 

 

Le Mina lobata ou « plume d’indien » est une grimpante à croissance rapide provenant du Mexique, du Guatemala, du Venezuela, de la Colombie et de l’Argentine.

Coléus

 

 

 

 

 

 

Le Coléus souvent surnommée « ortie » pour la forme de ses feuilles, est une plante qui se trouve dans la forêt tropicale et qui possède un feuillage exubérant !

 

En définitive, ces plantes annuelles non rustiques ne se sèment pas en avril, mais les jeunes plants sont disponibles en jardineries et peuvent être plantées dès qu’il n’y a plus de risques de gelées printanières. Ceci peut être mi-avril pour certaines régions ou plutôt mai pour d’autres !

 

Pour conclure, commencez plutôt par semer vos plantes annuelles rustiques début avril, vos annuelles semi-rustiques à partir de mi-avril et planter vos plantes annuelles non rustiques en mai ! Ceci promet un bel éventail de couleurs et d’odeurs !

 

Article: Les 5 choses à faire dans son jardin en avril

(1) Semer ou planter des annuelles en pleine terre

(2) Tailles des grimpantes 

(3) Taille des arbustes 

(4) Semer son gazon

(5) Fertilisation au jardin: petit guide

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Quel est son nom ?

Groseiller à fleurs, Ribes sanguineum, faux cassis ou cassis-fleur

Pourquoi l’adopter ?

Le groseiller à fleurs est facile à vivre et demande peu d’entretien ! Cet arbuste vous offrira des belles fleurs roses-rouges au début du printemps ! Il est très florifère et vous satisfera par ses belles grappes de fleurs infinies ! Petit plus pour les olfactophiles : N’hésitez pas à sentir ses feuilles qui ont une odeur de cassis! Son feuillage vert virera au jaune durant l’automne avant de disparaitre ; en effet cet arbuste est caduc. Le groseiller à fleurs a une croissance rapide, très pratique pour les haies. Pour finir, vous vous souvenez de notre article sur les brise-vents naturels? Le groseiller à fleurs figurait dans la liste des plantes : en effet, cet arbuste est un bon brise-vent naturel. N’hésitez donc plus et allez vous offrir ce bel arbuste en pépinière pour vous protéger du vent !

Est-il adapté pour notre région ?

Cet arbuste supporte des températures jusqu’à -20°C.

Je le plante où ?

Plantez le Ribes sanguineum à un endroit ensoleillé ou mi-ombragé.

Et pour la plantation : des petits conseils ?

Plantez le Ribes sanguineum en automne ou en hiver, si vous le dénichez en racines nues ou en motte. Et oui, vous pouvez le planter vos arbustes en hiver ! Pour en savoir plus, consultez notre article sur les plantations en hiver. Vous pouvez également planter votre arbuste durant le printemps, mais évitez l’été, car votre arbuste vous demandera beaucoup d’eau et aura une moins bonne chance de reprise. Il aimera tout type de sols riches, frais et drainés et pas trop calcaires, ni trop sec.

Et en terme d’entretien ?:

Il sera nécessaire de l’arroser régulièrement les premières années suivant sa plantation, le temps que l’arbuste s’établisse. Arrosez-le également durant les périodes de grande sécheresse, et paillez son pied juste avant le printemps. Après s’être établi, le Ribes sanguineum supportera bien la sécheresse.

Le groseiller à fleurs ne nécessite pas de taille, à moins que vous souhaitiez limiter sa croissance, lui donner une forme ou même supprimer le bois mort. Si tel est le cas: Taillez après la floraison !

Vous pouvez également lui donner un petit boost en automne avec de l’engrais organique, pour favoriser sa croissance.

Quelles sont les associations ?:

Le groseiller à fleurs trouvera sa place en haie fleurie, en haie vive, en isolé, ou même en massif d’arbustes. En isolé, vous pouvez l’accompagner de bulbes ou vivaces à floraison printanière.

Est-il possible de le faire pousser sur mon balcon/ma terrasse ?:

Le Ribes sanguineum s’adapte très bien à la culture en pot.

Commencez par replanter votre arbuste dans un plus grand pot que celui dans lequel il est arrivé. Assurez-vous que votre pot est drainant, c’est-à-dire qu’il est percé au fond et qu’il est rempli par un système de drainage au bas (graviers, billes d’argile, vieux tessons de pots préalablement désinfectés ou petits galets). Ceci est très important, pour que vos racines ne pourrissent pas et ne s’asphyxient pas, mais également pour que l’eau ne gèle pas dans votre pot en hiver ! Etant donné qu’il est dans un pot et donc plus susceptible à la sécheresse, assurez-vous de l’arroser quand il en a besoin durant l’été. Vous ne savez pas quand arroser vos plantes en pot ? Consultez notre article qui traite de ce sujet ! Vous pouvez lui donner du fertilisant liquide une fois par mois durant sa période de croissance (avril à août).

Où le trouver ?

Pépinière Meylan

Pépinière Baudat

 

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations