Un bassin peut transformer l’atmosphère de votre jardin en y ajoutant de la couleur, du mouvement, différents végétaux et surtout c’est le meilleur moyen pour attirer la vie sauvage (grenouille, crapaud, oiseaux, hérissons) ! Il est non seulement esthétique, mais sa contemplation nous apporte sérénité, en plus de la faune.

Quels sont les différents bassins qu’il est possible de faire dans son jardin ?

Bassin naturel

Un bassin naturel sera composé d’une couche de terre au-dessus de la couche de liner. Cette couche de terre/boue permettra de créer un habitat immergé nécessaire à la vie sauvage. Ici, la forme du bassin ressemble à une assiette creuse. Attention à ne pas mettre trop de pente, ce qui provoquerait une chute de la terre du côté à l’intérieur de « l’assiette ».

Pour créer ce bassin, installer la sous-couche, le liner flexible et finalement la terre (une dizaine de centimètre d’épaisseur). Au fond du bassin, jetez quelques plantes oxygénantes et une plante d’eau profonde qui s’enracineront facilement. Ajoutez ensuite des plantes de bordure dans les abords peu profonds, des pierres, puis finalement des plantes flottantes à la surface.

Ne paniquez pas si votre eau n’est pas limpide et même plutôt brunâtre : c’est normal. Les mouvements incessants des poissons font que la terre située au-dessus du liner va bouger et donc s’éparpiller dans votre eau.

Bassin miroir

Un bassin miroir est entouré d’un dallage et contrairement au bassin naturel, il ne comporte pas de couche de terre/boue au-dessus du liner. Le dallage permet un tracé plus net des bordures du bassin. Il tient son nom du fait que les éléments (végétaux ou architecturaux) aux alentours se reflètent dans cette eau claire.

Bassin formel ou surélevé

Un bassin formel est parfait pour les débutants ! Achetez un bassin préformé (avec liner rigide) et le tour est joué ! Une couche de sable au fond du bassin sera nécessaire. Afin de donner un résultat net, n’oubliez pas d’installer des dalles pour les berges du bassin. Ce bassin ne comporte pas de couche de terre/boue au-dessus du liner.

Bassin informel

Un bassin informel contrairement au bassin formel n’a pas de dalles au niveau des berges du bassin, mais plutôt des rochers ou galets. De plus, un liner flexible vient remplacer le bassin préformé. Ceci lui donne un effet bien plus naturel et sauvage. Ce bassin ne comporte pas de couche de terre/boue au-dessus du liner.

Les différentes plantes

Les plantes oxygénantes

Elles sont indispensables à la création d’oxygène (par photosynthèse) dans votre bassin, molécule essentielle à la vie de la faune. Elles permettent également de limiter la formation d’algues en se nourrissant des nutriments « à leur place » et donc en les affamant. Attention tout de même à leur croissance rapide, ces plantes oxygénantes nécessite une taille régulière.

Hippuris vulgaris (plante oxygénante)

Les plantes d’eau profonde

Nymphaea nouchali (plante d’eau profonde) – Jardins de Jim

Elles sont représentées par les nénuphars, avec leur racine au fond de l’eau et leur feuille à la surface. Elles permettent d’apporter de l’ombre au bassin pendant l’été.

Les plantes flottantes

Les plantes flottantes, au contraire des plantes d’eau profonde, n’ont pas de racines qui se développent au fond de l’eau. Elles limitent la croissance des algues en les privant de lumières et de nutriments, qu’elles utilisent à leur propre fin (ou faim !). Vu leur développement rapide, il sera nécessaire d’en retirer lorsqu’elles deviennent trop envahissantes.

Eichhornia crassipes ou Jacinthe d’eau (plante flottante)

Les plantes de bordure

Elles se développent dans différents sols (marécageux, boueux, etc..). Elles permettent d’agrémenter votre bassin et comporte plusieurs espèces. Ces plantes pourront servir d’habitat pour la faune. Alors faites-vous plaisir !

Primula vialii ou Primevère des marais (plantes de bordure)

Euphorbia palustris ou Euphorbe des marais (plantes de bordure)

Source: Fontaines & bassins de jardin – Peter Robinson

 

Naturel ou informel, miroir ou formel, nous sommes sûrs que vous trouverez bassin à votre pied ! Vous avez besoin d’aide pour la création de votre bassin de jardin? Contactez-nous!

 

Vous souvenez-vous de notre article concernant la création d’un bassin, mais en terrasse/balcon? Cliquez-ici pour consulter cet article!

 

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

1 – Planter des annuelles et semer des végétaux comestibles

Le mois de juillet est arrivé et la période des plantations est derrière nous ! Cependant, votre massif vient d’être planté et vous le trouvez vide ? Ou alors il y a des « trous » à combler dans vos massifs ? Ou peut-être que les floraisons printanières sont passées ?

Planter des fleurs annuelles

Pas de panique, vous pouvez encore vous rendre dans votre jardinerie préférée et vous fournir en plantes annuelles pour égayer vos massifs ou même vos jardinières ou pots ! Vous n’aurez que l’embarras du choix !

Semer des comestibles

Haricots verts nains

Vous pouvez semer vos haricots nains jusqu’en juillet-août pour une récolte jusqu’en automne. Le haricot est facile à semer et est une activité idéale pour occuper vos enfants durant l’été ! Vous avez un balcon ? Il est tout à fait possible de faire vos semis en pot ! Semez-les en poquets de 4-5 graines en espacez-les tous les 40cm.

Haricots verts nains

Il est également possible de semer des betteraves, certaines variétés de carottes, de la chicorée, …

2 – Utiliser du gravier (paillis minéral) dans vos massifs

Jardins de Jim

 

Le paillis minéral est très souvent utilisé dans les extérieurs ! Utilisé de manière uni ou mixte, il donne une belle touche esthétique à vos massifs/pots. De plus, certains paillis minéraux peuvent également habiller vos allées et vos bordures de maison par exemple. Avantage en plus : Il est très facile de le poser et offre toute une gamme de coloris, de taille et de prix !

Mais ce n’est pas tout, comme le paillis végétal, le paillis minéral :

  • Limite l’érosion du sol
  • Limite l’évaporation de l’eau lors des grosses chaleurs, vous permettant d’espacer vos arrosages
  • Associé avec un film géotextile, il limite le développement des mauvaises herbes et donc le désherbage
  • Limite le nombre de plantes au mètre carré et donc limite l’entretien
  • Et contrairement au paillis végétal : il ne nécessite pas de changements réguliers et ne s’envole pas !

Type de graviers

Roulé ou concassé

Le gravier roulé est un gravier naturel, issu des cours d’eau qui n’a subi aucune intervention mécanique. C’est l’érosion qui leur donne une forme arrondie. Il est souvent utilisé pour les massifs, et même pour les terrasses en gravier.

Gravier roulé dans une rivière

Le gravier concassé est un gravier de carrière, qui est obtenu en abattant ou concassant la roche. C’est ce processus qui leur donne une forme angulaire. Il peut embellir vos massifs, tout comme vos allées carrossables par exemple.

Gravier concassé dans une carrière.

Calibre-Taille

Le gravillon a une taille comprise entre 4mm et 12mm. Il est totalement adapté pour des allées piétonnes, pour des massifs, mais également pour donner un petit air zen à votre massif.

Le galet, quant à lui a une taille comprise entre 2mm et 60mm ; il est typiquement lisse et arrondi et on le trouve dans les cours d’eau et en bord de mer.

 

Voici quelques exemples de paillis minéraux avec du gravier :

Jardins de Jim

Jardins de Jim

 

Rappelez-vous, nous vous parlions du paillis végétal l’année passée ! Allez jeter un coup d’œil à notre article !

3- Tailler sa glycine

La glycine est une plante grimpante incontournable qui fleurit généreusement et qui sent merveilleusement bon !

La glycine supporte très bien la taille et fleurira d’autant plus qu’elle sera taillée ! N’hésitez pas à la tailler également car elle peut s’avérer être envahissante !

En juillet-août, procédez à la taille d’été : taillez les branches de l’année afin de favoriser la floraison (qui apparaît sur les branches de l’année précédente). Vous pouvez également tailler toutes les branches qui ne se dirigent pas là où vous le souhaitez. Ceci permettra à votre grimpante préférée d’adopter une forme harmonieuse et surtout de la maîtriser !

Voici un thème pour les gourmands ! 😊 Le jardin comestible est un style d’aménagement paysager qui a la côte ! En effet, pourquoi ne pas allier la beauté des végétaux à notre gourmandise ? Un jardin comestible, c’est tout simplement l’intégration de végétaux comestibles dans un jardin d’ornement.

Alors, quels sont ces végétaux comestibles qui apporteront une belle touche à votre jardin d’ornement ?

Plantes vivaces

Il en existe une ribambelle !

Voici quelques vivaces persistantes comestibles :

Thym serpolet

Une vivace persistante pouvant atteindre 60 cm de hauteur. C’est une plante rustique qui fleurit de mai à octobre. Le thym serpolet est souvent utilisé comme couvre-sol. Ses feuilles sont ovales ou lancéolées. C’est une plante rustique qui préférera les expositions du soleil à la mi-ombre. Il existe d’autres variétés de thym : thym cascade, citron, serpolet citron et le thym commun.

Sauge sclarée

C’est une sauge bisannuelle ou vivace qui peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur. Elle fleurit en juin-juillet et possède de grandes feuilles très ornementales. Elle est très rustique et préférera des expositions du soleil à la mi-ombre. Il existe d’autres variétés vivaces : Salvia nemorosa, ‘Purple Majesty’. Des variétés annuelles : Sauge écarlate, farineuse ou éclatante. Et même des variétés arbustives : Sauge à petites feuilles ou Salvia gregii.

La roquette vivace

Et oui, la roquette peut également trouver sa place dans un jardin d’ornement ! Ses feuilles sont allongées, lobées et vert foncé alors que ses fleurs jaunes apparaissent d’avril à novembre. Elle résiste bien à la sécheresse. Néanmoins, elle produira des feuilles moins amères si elle est arrosée et au frais.

Le romarin

Une vivace persistante qui fait tout son effet dans un jardin d’agrément ! Ses fleurs violettes peuvent apparaître dès février dans les régions les plus douces. Cette vivace est rustique et résiste à la sécheresse. Il existe des variétés au port dressé et des variétés retombantes. Plantez-le au soleil ou à la mi-ombre.

La rhubarbe

Une vivace au feuillage caduc, mais qu’est-ce que ses feuilles sont belles ! Elle possède des feuilles en forme de cœur et d’un vert profond. Elle fleurit en mai-juin et ses fleurs sont généralement de couleur blanche. Pour ne pas trop fatiguer la plante et si vous souhaitez en cuisiner, couper la hampe florale dès qu’elle se développe. Vous pouvez cependant en laisser quelques-unes fleurir pour admirer ses belles fleurs. La rhubarbe est rustique et préférera des expositions au soleil/mi-ombre. La rhubarbe demande beaucoup d’eau.

L’oseille des bois

Son feuillage est son atout ! Ses feuilles vertes veinées de pourpre apporteront une belle touche de couleur à vos massifs ! Privilégiez les sols argileux et une exposition soleil/mi-ombre.

Le fenouil

Son apparence originale apportera un petit plus à vos massifs ! C’est une vivace, caduc pouvant atteindre jusqu’à 2 m de hauteur. Elle donne des fleurs jaunes de juillet à octobre. Elle est très rustique, demande peu d’eau et a besoin d’une exposition plein soleil pour donner le meilleur de lui-même. L’essayer, c’est l’adopter !

 

 

 

 

 

 

Il en existe pleins d’autres : origan, menthe, mélisse, estragon, ciboulette et coriandre…. Vous avez le choix ! Régalez-vous !

Article: Jardin comestible

(1) Arbustes et grimpantes

(2) Plantes vivaces

Voici un thème pour les gourmands ! 😊 Le jardin comestible est un style d’aménagement paysager qui a la côte ! En effet, pourquoi ne pas allier la beauté des végétaux à notre gourmandise ? Un jardin comestible, c’est tout simplement l’intégration de végétaux comestibles dans un jardin d’ornement.

Alors, quels sont ces végétaux comestibles qui apporteront une belle touche à votre jardin d’ornement ?

Les arbustes

Myrtillier

On l’apprécie pour ses petites feuilles ovales, son feuillage vert vif et luisant à la belle saison et ses tonalités orangées-rougeâtres en automne. Ses fleurs blanches au printemps donneront naissance à des belles baies bleutées.

Il existe plusieurs espèces de myrtilliers : les espèces à faible développement et les espèces à grand développement.

Les espèces à faible développement regroupent :

  • les myrtilliers européens, trouvés dans la nature en sous-arbrisseaux, d’une hauteur de 30-50 cm, persistant mais moins fructifère que ses petits copains
  • les myrtilliers américains, ont un grand besoin en froid (1000 heures de température en dessous de 7°C pendant le repos hivernal), d’une hauteur de 1m-1m50, caduque

Les espèces à fort développement sont généralement auto-fertiles et ne nécessitent donc pas d’être plantés par deux étant donné qu’ils se pollinisent eux-mêmes. Si vous optez pour une variété qui n’est pas auto-fertile, plantez 2 variétés afin de favoriser la pollinisation. Il est important de noter que certaines espèces ont un grand besoin en froid et d’autres non.

Le myrtillier nécessite un sol très acide (pH 4-5), surtout pas calcaire et se plaira à une exposition mi-ombre. Dans le cas où votre sol n’est pas adapté, n’hésitez pas à le/les planter plutôt en pot ! C’est un arbuste rustique, il ne craint guère le gel !

Framboisier

Le framboisier peut très bien avoir sa place dans un jardin d’ornement grâce à ses feuilles d’un vert lumineux et de ses fleurs blanches du mois de mai au mois d’octobre.

Ces arbrisseaux caducs, buissonnants et drageonnants ont des tiges (ou cannes) qui sont légèrement épineuses. Le framboisier, du fait de son caractère drageonnant, peut-être quelque peu envahissant, mais pas de panique : il vous suffit de supprimer les cannes qui vont trop loin. Cet arbuste peut atteindre jusqu’à 2m de haut. Les framboisiers sont auto-fertiles, il n’est donc pas nécessaire de planter plusieurs variétés.

Et les fruits ? Ils apparaissent en juin-juillet jusqu’à août pour les non-remontants ; les variétés remontantes fructifient en septembre-octobre, puis en juillet de l’année suivante pour les variétés remontantes.

Le framboisier nécessite un sol frais, sans trop de calcaire et préférera des expositions ensoleillées à mi-ombre. Un pied pourra produire des fruits pendant de nombreuses années. C’est un arbuste rustique, il ne craint guère le gel !

Il y a plein d’autres arbustes fruitiers que vous pourriez intégrer dans votre jardin d’ornement : le groseiller, la ronce fruitière, le fraisier des bois, la canneberge, la plaquebière, le cassissier… Un régal en confiture ou en tarte !

Les grimpantes

Le houblon

Cette grimpante qui est connue essentiellement pour entrer dans la fabrication de la bière n’a rien à envier aux autres lianes. Cette grimpante fleurit en grappes chez la femelle et en panicules chez le mâle. Ce sont les fleurs en grappes de la femelle sont utilisées dans la fabrication de la bière. Ses fleurs de couleur jaunes-vertes accompagnées du feuillage vert brillant vous offrira un camaïeu de vert très doux et élégant. Cette plante est caduque.

Le houblon préfère les sols frais et humides, mais s’adapte à tout type de sol. De la même manière que pour le framboisier, le houblon drageonne. Il sera donc nécessaire de supprimer les drageons pour éviter qu’elle devienne envahissante. Le houblon se satisfera d’une exposition mi-ombragée à ensoleillée. Cette plante grimpante est très rustique, pas de problème pour le faire pousser dans nos régions !

En terme culinaire, le houblon peut aromatiser votre risotto, vos pâtes, vos bouillons, vos confitures, mais également servir de levain pour votre pain ! Aux fourneaux !

Le kiwi

Voici une plante grimpante qui a la côte ! Connue pour sa croissance rapide et pour ses fruits délicieux, n’oublions pas tout de même ses fleurs odorantes blanches qui pointent le bout de leur nez en mai-juin et leur feuille vert vif en forme de cœur.

S vous avez la place, plantez un pied mâle pour 1 à plusieurs pieds femelles ; ce sont ces dernières qui portent les fruits. Si vous avez peu de place, choisissez plutôt des cultivars auto fertiles qui vous épargnerons la nécessité de planter plusieurs pieds.

Le kiwi est vigoureux et peut atteindre jusqu’à 10 m ! Laissez-lui donc suffisamment de place !

Le kiwi supporte tout type de sol frais et drainé en hiver. Il préférera des expositions ensoleillées à mi-ombre. Le kiwi est rustique.

 

 

 

 

La vigne

La traditionnelle et néanmoins très belle vigne est également une belle plante grimpante comestible !

Article: Jardins comestibles

(1) Arbustes et grimpantes

(2) Plantes vivaces (en ligne le 22 avril 2021)

(4) Semer son gazon

Pour obtenir un beau gazon dès l’été c’est en avril que le moment de semer est le mieux choisi.

Les conditions météo doivent être adaptées, il faut que la terre soit réchauffée par les belles journées de printemps et elle ne doit pas être trop humide pour faciliter le travail du sol.

  • Commencez par ameublir la surface avec un motoculteur ou à la bêche, sur une profondeur de 15 cm au moins.
  • Ensuite nivelez le terrain et évacuez les plus grosses pierres à l’aide d’un râteau.
  • Ensuite procédez au semis de votre gazon. Il faut que les graines soient réparties uniformément sur toute la surface à raison de 25 à 40 gr/m² suivant la variété utilisée.
  • Vous n’êtes pas obligé d’arroser tout de suite mais sachez que dès que la surface aura reçu la première pluie ou grosse rosée du matin les graines commenceront à germer. C’est à parti de ce moment que vous devrez être attentif à l’humidité du sol. Il faut le garder légèrement humide pour favoriser la croissance des jeunes pousses de gazon le temps que les racines se forment bien en profondeur.
  • Enfouissez bien les graines à l’aide du râteau ou d’un hérisson, cette étape est importante car seule les graines enfuies germeront.
  • Pour terminer compactez la terre à l’aide d’un rouleau à gazon.

(5) Fertilisation au jardin: petit guide

Le fertilisant : il y a tellement de choix dans les jardineries qu’il est aisé de se perdre dans tout ça ! Et est-ce réellement nécessaire ?

Azote-Phosphore-Potassium

Premièrement, décortiquons les chiffres présents sur la boîte :

  • Le premier chiffre : c’est l’azote. L’azote stimule la croissance des plantes et permet aussi de nourrir les micro-organismes du sol.
  • Le deuxième chiffre : c’est le phosphore. Le phosphore stimule la croissance des racines et est donc indispensable pour un bon enracinement. Il permet donc à la plante de se développer plus rapidement, de fleurir. Il participe également au développement des graines et des fruits.
  • Le troisième chiffre : c’est le potassium. Le potassium améliore la résistance aux maladies. Il contribue à la bonne qualité des fruits et participe à l’assimilation de l’azote et du phosphore.

Engrais naturels

Les engrais naturels présentent de nombreux avantages :

  • Ils stimulent la vie du sol
  • Ils réduisent les risques de surfertilisation – Du fait de leur faible concentration naturelle
  • Ils sont naturellement à libération lente (à l’exception des algues liquides) – Du fait de la nécessité d’être assimilés par les micro-organismes au préalable

Engrais de synthèse

Les engrais de synthèse ont une libération immédiate, à moins d’opter pour des engrais à libération lente.

Enfin, il est possible de choisir son engrais (naturel ou de synthèse) en fonction de ce que l’on veut stimuler, c’est-à-dire le feuillage, la floraison ou la fructification.

Pour quelles plantes ?

La fertilisation est surtout nécessaire pour les légumes, les plantes annuelles et les plantes en pot. Les arbres et les vivaces n’en auront pas forcément besoin chaque année et la décomposition d’un mulch à leur pied leur donnera généralement tout ce dont ils ont besoin. Vous ne savez pas ce qu’est le mulch ? Cliquez ici !

Plantes annuelles

Vous pouvez amender votre terre avant de planter vos annuelles, au début du printemps. Vous n’avez pas encore vu notre article concernant les semences des plantes annuelles ? Cliquez ici ! Le compost, fumier composté ou un engrais naturel à libération lente sont tout à fait appropriés.

Vous pouvez, en cours de saison, utiliser des engrais naturels pour donner un petit coup de pouce aux plantes annuelles qui en ont besoin.

Soyez tout de même attentifs au fait que certaines annuelles n’ont pas besoin d’engrais et se débrouillent très bien toutes seules (coquelicot, cosmos, capucines, pourpiers et soucis entre autres).

Plantes en pot

Si vous avez décidé de planter dans un pot ou une jardinière, n’oubliez pas de vous procurer du terreau pour plantes en bac. Ce terreau contient généralement du compost et apportera tous les nutriments nécessaires afin qu’elles brillent durant la belle saison ! Les plantes en pot sont dépendantes de ce qu’on leur apporte, puisqu’elles épuisent rapidement les nutriments présents dans leur contenant !  Si certaines ont l’air de se fatiguer, vous pouvez leur apporter des engrais naturels en cours de saison.

 

Article: Les 5 choses à faire dans son jardin en avril:

(1) Semer ou planter des annuelles en pleine terre

(2) Tailles des grimpantes 

(3) Taille des arbustes 

(4) Semer son gazon

(5) Fertilisation au jardin: petit guide 

Si vous avez la chance d’avoir une véranda ou une pièce spécifique très lumineuse profitez-en pour la transformer en jardin d’hiver ! Pour ce faire il vous faudra des plantes, quelques meubles comme des fauteuils ou des canapés et de la décoration adaptée à l’ambiance que vous souhaitez donner à votre espace de verdure.

 

Placez dans votre jardin d’hiver des plantes en rapport avec son style, voici quelques exemples :

  • Exotique : Dracaena, Areca, Ficus

Esprit exotique – Dracaena

Esprit exotique – Areca

Esprit exotique – Ficus lyrata

  • Zen : Azalées, Bonsaïs

Esprit zen – Azalée

Esprit zen – Bonsaïs

  • Méditerranéen : Mandarinier, Citronnier, Phoenix

Esprit méditerranéen – Mandarinier

Esprit méditerranéen – Citronnier

Esprit méditerranéen – Phoenix

 

Si vous souhaitez hiverner à l’abri du gel certaines de vos plantes d’extérieur prenez soin de ne pas trop chauffer votre véranda.

 

Quels que soit votre personnalité ou vos goûts en matière de décoration vous trouverez le style de jardin d’hiver qui vous convient : Zen, Cosy, Moderne, Exotique, Rustique, et bien plus encore !

Un sapin de Noël sans sapin ! Quelles alternatives?

 

« Est-ce indispensable d’acheter un sapin cette année ? Il aura mis près de 10 ans à pousser et traversé le pays ou le continent pour terminer sa vie au milieu de mon salon… » Voilà la question que je me suis posée il y a quelques années.

 

Une alternative toute simple, écologique et économique m’est apparue : pourquoi ne pas décorer une de mes plantes vertes d’intérieur ?

 

En effet, si vous avez une plante verte de belle taille et suffisamment résistante pour supporter un peu de poids dans ses branches, comme un Ficus ou un Draceana, vous pouvez le parer de toutes les décorations habituelles telles que guirlandes lumineuses et boules.

Ficus

Avec mes enfants nous avons le même plaisir à décorer notre arbre de Noël exotique que si c’était un Nordmann, il ne manque que l’odeur!

L’hiver arrive tranquillement mais la nature est toujours aussi belle en cette saison ! Laissez vous émerveiller par les écorces de certains arbustes, les feuillages des plantes persistantes et bien sûr des floraisons hivernales.

 

Voici quelques-unes des plantes que j’aime utiliser pour leur attrait hivernal :

  • Des Cornouillers, comme le Cornus sanguinea ‘Winter Beauty’ pour ses branches enflammées.

Cornus sanguinea ‘Winter Beauty’

 

  • Les Stipa tenuissima pour leur tenue jusqu’aux premières neiges. La plupart des graminées gardent un feuillage et un port très intéressant durant tout l’hiver, avant qu’elles ne nécessitent d’être taillées court.

Stipa tenuissima

 

  • L’Helleborus niger ou Rose de Noël offre une jolie floraison et un feuillage persistant.

 

Helleborus niger ou Rose de Noël

  • L’Hamamelis mollis, fleurissant de janvier à mars possède des fleurs aux formes très originales et au parfum de miel. Je l’ai déjà mentionné dans l’article qui parle des arbustes beaux en automne. Ainsi, en plus d’être beau et flamboyant en automne, il est également très beau en hiver!

Hamamelis mollis

Végétalisez votre toiture et favorisez la biodiversité !

 

Une toiture végétale apporte une multitude d’atouts dans nos habitats urbains, en voici quelques-uns :

  • La couverture végétale apporte une isolation thermique supplémentaire en été.
  • Les plantes et le substrat filtrent les poussières et particules polluantes présentes dans l’eau de pluie et dans l’air.
  • L’aspect esthétique est nettement supérieur à une surface brute.

 

Ajoutez un maximum de verdure dans nos villes : végétalisez tous les espaces possibles !

 

Voici quelques exemples de toitures végétalisées:

Immeuble avec toiture végétalisée recouverte de sédums.

 

Toiture végétalisée au Canada.

 

Les toitures végétalisées ne sont pas réservées qu’aux immeubles! Voici un bel exemple d’une toiture végétalisée d’une maison.

 

Toiture végétalisée d’un chalet en Suisse. Le chalet est comme fondu dans la nature!

Les feuillages d’automne de certains arbustes valent les plus belles floraisons. Les nuances de jaune, de rouge, d’orange sont infinies en cette saison.

 

Voici les arbustes que j’aime planter pour leur attrait automnal :

  • Fusain ailé – Euonymus alatus
    • Son feuillage devient rouge écarlate en automne. Des rameaux aux formes très originales se dévoilent une fois les feuilles tombées.

Fusain ailé – Printemps.

Fusain ailé – Printemps : leurs fleurs, discrètes, apparaissent durant cette saison.

Fusain ailé – Automne.

Fusain ailé – Automne: leurs fruits, qui arrivent à maturité durant cette saison, sont un vrai régal pour les oiseaux. Attention: les fruits sont toxiques chez l’homme!

Fusain ailé – Hiver: Son feuillage est caduc, il perd donc ses feuilles en hiver.

 

  • Erable japonais – Acer
    • Il existe une multitude de variétés qui ont toutes des teintes très intéressantes en automne.

Erable du Japon – Eté.

Erable du Japon – Automne.

 

  • Hamamélis de Chine – Hamamélis mollis
    • Un feuillage multicolore et flamboyant en automne, puis une jolie floraison parfumée en hiver.

 

Hamamélis de Chine – Printemps.

Hamamélis de Chine – Automne.

Hamamélis de Chine – Hiver: ses fleurs nous émerveillent pas leur beauté et leur singularité durant cette saison.