1. Déco :

Se créer une ambiance cosy, chaleureuse pour profiter des douces soirées de septembre.

Balcon crée par Jardins de Jim, Genève

 

  1. Verger :

Récolter des fruits 🍏🍐🍇

Attention, pour l’hygiène et la santé de vos arbres, ne laissez pas leurs fruits pourrir à leurs pieds.

 

  1. Fleurs :

Semer des graines de coquelicots qui vous accueilleront le printemps prochain.

  1. Potager :

C’est le bon moment pour planter le chou chinois qui aime la fraicheur de l’automne.

Les fraises plaisent aux plus petits comme aux plus grands grâce à leur goût réconfortant et sucré. Elles sont si bonnes que nous pourrions en manger une ribambelle sans en avoir jamais assez! Alors pourquoi ne pas tenter d’en planter? Il n’y a rien de mieux que des bonnes fraises du jardin! En septembre, munissez vous de fraisiers en godets et d’huile de coude: il est temps de les planter! Une plantation durant le mois de septembre permettra de donner du temps aux fraisiers pour s’enraciner avant les gelées hivernales. Ils seront ainsi vigoureux et se seront bien installés pour produire des boutons floraux avant l’hiver et donc pour donner des bonnes fraises l’année suivante!

Les fraisiers ont également un intérêt esthétique! Pour en savoir plus sur les jardins comestibles, venez jeter un coup d’œil à cet article!

Floraison d’un fraisier

Les différentes variétés

On peut classifier rapidement les fraisiers par leur côté remontant ou pas.

  1. Les fraisiers remontants auront un petit calibre et produiront des fraises entre mai et juin, puis d’août aux premières gelées. Leur production sera plus élevée au début et diminuera progressivement jusqu’aux premières gelées.
  2. Les fraisiers non-remontants auront un plus grand calibre et produiront en masse en mai-juin.
  3. Les fraisiers 4 saisons produiront de juin jusqu’aux gelées.

Il est donc intéressant de planter un mélange de fraisiers remontants et non-remontants afin d’avoir des fraises tôt (en mai) jusqu’aux premières gelées.

Étapes de plantation des fraisiers en godets ou en motte

Emplacement

Installez vos fraisiers non-remontants plein soleil. La variété des 4 saisons préfèreront une exposition à la mi-ombre. Les fraisiers se plaisent dans un sol drainant et sans humidité stagnante, vous pouvez donc les installer sur une butte par exemple. Les sols humides risqueraient de faire pourrir vos pieds. De plus, il est préférable d’éviter les sols très calcaires.

Distances

La distance recommandée entre 2 plants et de 30cm.

La distance recommandée entre 2 rangées et de 30 cm.

Préparation du sol

Il est important de bien préparer le sol afin que vos fraisiers soient productifs pendant leur 3-4 ans de durée de vie. Débarrassez le sols des herbes indésirables et profitez-en pour amender votre terre avec du compost.

Si vos plants ont des fleurs, coupez-les. Vos plants doivent concentrer toute leur énergie sur leur enracinement et non sur la floraison.

Plantation

Creusez des trous aux emplacements désirés. Plantez vos plants sans l’enterrer entièrement en positionnant le collet de façon à ce qu’il soit affleurant. Comblez les trous avec de la terre et tassez avec les mains.

Arrosage

Arrosez vos fraisiers généreusement directement après la plantation.

Paillage

Paillage d’un fraisier

N’hésitez pas à ajouter un paillis afin de limiter les arrosages et la croissance de mauvaises herbes. Le paillage permet également d’avoir des fruits exempts de terre.

 

Petite astuce

Fraises en hauteur

Faites prendre de la hauteur à vos fraisiers à l’aide de gouttières ou pots suspendus par exemple! Ceci est particulièrement intéressant si les limaces ont élu domicile dans votre jardin et qu’elles dévorent vos bonnes fraises à votre place. Vous pourrez plus facilement contrôler les dégâts qu’elles peuvent faire. De plus, un aménagement en hauteur donne un bon côté esthétique à votre aménagement et surtout il permet de ne plus se casser le dos pour dévorer vos bonnes fraises. N’hésitez donc pas à profiter de leur système racinaire peu profond pour les cultiver en hauteur.

 


Vous souhaitez confier vos travaux de plantation à un professionnel qualifié? N’hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit et sans engagement: Contactez-nous!

Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

1 – Planter des annuelles et semer des végétaux comestibles

Le mois de juillet est arrivé et la période des plantations est derrière nous ! Cependant, votre massif vient d’être planté et vous le trouvez vide ? Ou alors il y a des « trous » à combler dans vos massifs ? Ou peut-être que les floraisons printanières sont passées ?

Planter des fleurs annuelles

Pas de panique, vous pouvez encore vous rendre dans votre jardinerie préférée et vous fournir en plantes annuelles pour égayer vos massifs ou même vos jardinières ou pots ! Vous n’aurez que l’embarras du choix !

Semer des comestibles

Haricots verts nains

Vous pouvez semer vos haricots nains jusqu’en juillet-août pour une récolte jusqu’en automne. Le haricot est facile à semer et est une activité idéale pour occuper vos enfants durant l’été ! Vous avez un balcon ? Il est tout à fait possible de faire vos semis en pot ! Semez-les en poquets de 4-5 graines en espacez-les tous les 40cm.

Haricots verts nains

Il est également possible de semer des betteraves, certaines variétés de carottes, de la chicorée, …

2 – Utiliser du gravier (paillis minéral) dans vos massifs

Jardins de Jim

 

Le paillis minéral est très souvent utilisé dans les extérieurs ! Utilisé de manière uni ou mixte, il donne une belle touche esthétique à vos massifs/pots. De plus, certains paillis minéraux peuvent également habiller vos allées et vos bordures de maison par exemple. Avantage en plus : Il est très facile de le poser et offre toute une gamme de coloris, de taille et de prix !

Mais ce n’est pas tout, comme le paillis végétal, le paillis minéral :

  • Limite l’érosion du sol
  • Limite l’évaporation de l’eau lors des grosses chaleurs, vous permettant d’espacer vos arrosages
  • Associé avec un film géotextile, il limite le développement des mauvaises herbes et donc le désherbage
  • Limite le nombre de plantes au mètre carré et donc limite l’entretien
  • Et contrairement au paillis végétal : il ne nécessite pas de changements réguliers et ne s’envole pas !

Type de graviers

Roulé ou concassé

Le gravier roulé est un gravier naturel, issu des cours d’eau qui n’a subi aucune intervention mécanique. C’est l’érosion qui leur donne une forme arrondie. Il est souvent utilisé pour les massifs, et même pour les terrasses en gravier.

Gravier roulé dans une rivière

Le gravier concassé est un gravier de carrière, qui est obtenu en abattant ou concassant la roche. C’est ce processus qui leur donne une forme angulaire. Il peut embellir vos massifs, tout comme vos allées carrossables par exemple.

Gravier concassé dans une carrière.

Calibre-Taille

Le gravillon a une taille comprise entre 4mm et 12mm. Il est totalement adapté pour des allées piétonnes, pour des massifs, mais également pour donner un petit air zen à votre massif.

Le galet, quant à lui a une taille comprise entre 2mm et 60mm ; il est typiquement lisse et arrondi et on le trouve dans les cours d’eau et en bord de mer.

 

Voici quelques exemples de paillis minéraux avec du gravier :

Jardins de Jim

Jardins de Jim

 

Rappelez-vous, nous vous parlions du paillis végétal l’année passée ! Allez jeter un coup d’œil à notre article !

3- Tailler sa glycine

La glycine est une plante grimpante incontournable qui fleurit généreusement et qui sent merveilleusement bon !

La glycine supporte très bien la taille et fleurira d’autant plus qu’elle sera taillée ! N’hésitez pas à la tailler également car elle peut s’avérer être envahissante !

En juillet-août, procédez à la taille d’été : taillez les branches de l’année afin de favoriser la floraison (qui apparaît sur les branches de l’année précédente). Vous pouvez également tailler toutes les branches qui ne se dirigent pas là où vous le souhaitez. Ceci permettra à votre grimpante préférée d’adopter une forme harmonieuse et surtout de la maîtriser !

 

 

 

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Voici un thème pour les gourmands ! 😊 Le jardin comestible est un style d’aménagement paysager qui a la côte ! En effet, pourquoi ne pas allier la beauté des végétaux à notre gourmandise ? Un jardin comestible, c’est tout simplement l’intégration de végétaux comestibles dans un jardin d’ornement.

Alors, quels sont ces végétaux comestibles qui apporteront une belle touche à votre jardin d’ornement ?

Plantes vivaces

Il en existe une ribambelle !

Voici quelques vivaces persistantes comestibles :

Thym serpolet

Une vivace persistante pouvant atteindre 60 cm de hauteur. C’est une plante rustique qui fleurit de mai à octobre. Le thym serpolet est souvent utilisé comme couvre-sol. Ses feuilles sont ovales ou lancéolées. C’est une plante rustique qui préférera les expositions du soleil à la mi-ombre. Il existe d’autres variétés de thym : thym cascade, citron, serpolet citron et le thym commun.

Sauge sclarée

C’est une sauge bisannuelle ou vivace qui peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur. Elle fleurit en juin-juillet et possède de grandes feuilles très ornementales. Elle est très rustique et préférera des expositions du soleil à la mi-ombre. Il existe d’autres variétés vivaces : Salvia nemorosa, ‘Purple Majesty’. Des variétés annuelles : Sauge écarlate, farineuse ou éclatante. Et même des variétés arbustives : Sauge à petites feuilles ou Salvia gregii.

La roquette vivace

Et oui, la roquette peut également trouver sa place dans un jardin d’ornement ! Ses feuilles sont allongées, lobées et vert foncé alors que ses fleurs jaunes apparaissent d’avril à novembre. Elle résiste bien à la sécheresse. Néanmoins, elle produira des feuilles moins amères si elle est arrosée et au frais.

Le romarin

Une vivace persistante qui fait tout son effet dans un jardin d’agrément ! Ses fleurs violettes peuvent apparaître dès février dans les régions les plus douces. Cette vivace est rustique et résiste à la sécheresse. Il existe des variétés au port dressé et des variétés retombantes. Plantez-le au soleil ou à la mi-ombre.

La rhubarbe

Une vivace au feuillage caduc, mais qu’est-ce que ses feuilles sont belles ! Elle possède des feuilles en forme de cœur et d’un vert profond. Elle fleurit en mai-juin et ses fleurs sont généralement de couleur blanche. Pour ne pas trop fatiguer la plante et si vous souhaitez en cuisiner, couper la hampe florale dès qu’elle se développe. Vous pouvez cependant en laisser quelques-unes fleurir pour admirer ses belles fleurs. La rhubarbe est rustique et préférera des expositions au soleil/mi-ombre. La rhubarbe demande beaucoup d’eau.

L’oseille des bois

Son feuillage est son atout ! Ses feuilles vertes veinées de pourpre apporteront une belle touche de couleur à vos massifs ! Privilégiez les sols argileux et une exposition soleil/mi-ombre.

Le fenouil

Son apparence originale apportera un petit plus à vos massifs ! C’est une vivace, caduc pouvant atteindre jusqu’à 2 m de hauteur. Elle donne des fleurs jaunes de juillet à octobre. Elle est très rustique, demande peu d’eau et a besoin d’une exposition plein soleil pour donner le meilleur de lui-même. L’essayer, c’est l’adopter !

Il en existe pleins d’autres : origan, menthe, mélisse, estragon, ciboulette et coriandre…. Vous avez le choix ! Régalez-vous !

Article: Jardins comestibles

(1) Arbustes et grimpantes

(2) Plantes vivaces

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Voici un thème pour les gourmands ! 😊 Le jardin comestible est un style d’aménagement paysager qui a la côte ! En effet, pourquoi ne pas allier la beauté des végétaux à notre gourmandise ? Un jardin comestible, c’est tout simplement l’intégration de végétaux comestibles dans un jardin d’ornement.

Alors, quels sont ces végétaux comestibles qui apporteront une belle touche à votre jardin d’ornement ?

Les arbustes

Myrtillier

On l’apprécie pour ses petites feuilles ovales, son feuillage vert vif et luisant à la belle saison et ses tonalités orangées-rougeâtres en automne. Ses fleurs blanches au printemps donneront naissance à des belles baies bleutées.

Il existe plusieurs espèces de myrtilliers : les espèces à faible développement et les espèces à grand développement.

Les espèces à faible développement regroupent :

  • les myrtilliers européens, trouvés dans la nature en sous-arbrisseaux, d’une hauteur de 30-50 cm, persistant mais moins fructifère que ses petits copains
  • les myrtilliers américains, ont un grand besoin en froid (1000 heures de température en dessous de 7°C pendant le repos hivernal), d’une hauteur de 1m-1m50, caduque

Les espèces à fort développement sont généralement auto-fertiles et ne nécessitent donc pas d’être plantés par deux étant donné qu’ils se pollinisent eux-mêmes. Si vous optez pour une variété qui n’est pas auto-fertile, plantez 2 variétés afin de favoriser la pollinisation. Il est important de noter que certaines espèces ont un grand besoin en froid et d’autres non.

Le myrtillier nécessite un sol très acide (pH 4-5), surtout pas calcaire et se plaira à une exposition mi-ombre. Dans le cas où votre sol n’est pas adapté, n’hésitez pas à le/les planter plutôt en pot ! C’est un arbuste rustique, il ne craint guère le gel !

Framboisier

Le framboisier peut très bien avoir sa place dans un jardin d’ornement grâce à ses feuilles d’un vert lumineux et de ses fleurs blanches du mois de mai au mois d’octobre.

Ces arbrisseaux caducs, buissonnants et drageonnants ont des tiges (ou cannes) qui sont légèrement épineuses. Le framboisier, du fait de son caractère drageonnant, peut-être quelque peu envahissant, mais pas de panique : il vous suffit de supprimer les cannes qui vont trop loin. Cet arbuste peut atteindre jusqu’à 2m de haut. Les framboisiers sont auto-fertiles, il n’est donc pas nécessaire de planter plusieurs variétés.

Et les fruits ? Ils apparaissent en juin-juillet jusqu’à août pour les non-remontants ; les variétés remontantes fructifient en septembre-octobre, puis en juillet de l’année suivante pour les variétés remontantes.

Le framboisier nécessite un sol frais, sans trop de calcaire et préférera des expositions ensoleillées à mi-ombre. Un pied pourra produire des fruits pendant de nombreuses années. C’est un arbuste rustique, il ne craint guère le gel !

Il y a plein d’autres arbustes fruitiers que vous pourriez intégrer dans votre jardin d’ornement : le groseiller, la ronce fruitière, le fraisier des bois, la canneberge, la plaquebière, le cassissier… Un régal en confiture ou en tarte !

Les grimpantes

Le houblon

Cette grimpante qui est connue essentiellement pour entrer dans la fabrication de la bière n’a rien à envier aux autres lianes. Cette grimpante fleurit en grappes chez la femelle et en panicules chez le mâle. Ce sont les fleurs en grappes de la femelle sont utilisées dans la fabrication de la bière. Ses fleurs de couleur jaunes-vertes accompagnées du feuillage vert brillant vous offrira un camaïeu de vert très doux et élégant. Cette plante est caduque.

Le houblon préfère les sols frais et humides, mais s’adapte à tout type de sol. De la même manière que pour le framboisier, le houblon drageonne. Il sera donc nécessaire de supprimer les drageons pour éviter qu’elle devienne envahissante. Le houblon se satisfera d’une exposition mi-ombragée à ensoleillée. Cette plante grimpante est très rustique, pas de problème pour le faire pousser dans nos régions !

En terme culinaire, le houblon peut aromatiser votre risotto, vos pâtes, vos bouillons, vos confitures, mais également servir de levain pour votre pain ! Aux fourneaux !

Le kiwi

Voici une plante grimpante qui a la côte ! Connue pour sa croissance rapide et pour ses fruits délicieux, n’oublions pas tout de même ses fleurs odorantes blanches qui pointent le bout de leur nez en mai-juin et leur feuille vert vif en forme de cœur.

S vous avez la place, plantez un pied mâle pour 1 à plusieurs pieds femelles ; ce sont ces dernières qui portent les fruits. Si vous avez peu de place, choisissez plutôt des cultivars auto fertiles qui vous épargnerons la nécessité de planter plusieurs pieds.

Le kiwi est vigoureux et peut atteindre jusqu’à 10 m ! Laissez-lui donc suffisamment de place !

Le kiwi supporte tout type de sol frais et drainé en hiver. Il préférera des expositions ensoleillées à mi-ombre. Le kiwi est rustique.

 

 

 

 

La vigne

La traditionnelle et néanmoins très belle vigne est également une belle plante grimpante comestible !

Article: Jardins comestibles

(1) Arbustes et grimpantes

(2) Plantes vivaces

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

La saison au potager est loin d’être terminée ! Voici quelques semis que vous pouvez faire en septembre :

  • roquette
  • épinards
  • mâche
  • origan
  • coriandre
  • carotte d’hiver
  • radis d’hiver
  • navets
  • laitue d’hiver
  • oignons blancs

 

Dans le cas de la laitue d’hiver, il faut que vous soyez équipé de châssis de protection. En ce qui concerne les autres semis, vous pouvez semer en pleine terre sans soucis.

 

Pour les légumes racines tels que les carottes, radis et navets  semez-les en ligne et en les espaçant de 25 cm. Recouvrez de terre fine, tassez légèrement et arrosez en pluie fine. Maintenez le sol légèrement humide jusqu’à la levée des graines.

 

Lorsque les nuits se rafraîchiront n’oubliez pas de couvrir avec un voile d’hivernage.

Bonne dégustation !

 


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations

Les tomates sont sensibles à différentes maladies telles que le mildiou, l’oïdium entre autres, surtout lors des étés humides et pluvieux.

Voici quelques techniques pour éviter d’avoir à traiter vos plants de tomates :

🍅 Plantez-les de préférence sous un couvert pour leur permettre d’être à l’abri de la pluie.
🍅 Plantez-les jeunes plants suffisamment espacés les uns des autres pour favoriser une bonne aération et pour limiter une éventuelle propagation des maladies.
🍅 Choisissez des variétés résistantes aux maladies.
🍅 Supprimez délicatement les feuilles atteintes dès les premiers signes d’apparition de maladies.

🍅 Si nécessaire supprimez le plant entier pour éviter qu’il ne contamine les autres plants.

Après tout ceci, si vous devez quand même traiter, utilisez du purin d’ortie ou une décoction de prèle. Ce sont des traitements naturels et très efficaces qui permettent de favoriser les défenses naturelles de vos plantes.

À vous les sauces tomates maison, salades et autres tomates farcies !

Bonne dégustation ! 🍝


Découvrez notre univers

Découvrez nos services

Découvrez nos réalisations