Les conifères ont perdu la cote ces dernières décennies car ils sont souvent considérés comme peu intéressants esthétiquement au jardin et demandant beaucoup d’entretien.

Pourtant, ils reviennent dans le coup et nous en apercevons même dans des jardins modernes.

Comment se fait-il ? 

Pin des montagnes

Les conifères ne sont pas forcément synonymes de grands sapins traditionnels, il existe des variétés naines qui ne dépassent pas 3 mètres. Elles peuvent facilement prendre place dans un pot et s’associer à d’autres plantes dans les massifs :

  • Faux cyprès du Japon
  • Genévrier commun
  • Genévrier écailleux
  • Pin de montagne
  • Pin noir nain

Persistants et colorés :

Thuya émeraude

Les conifères sont pour la plupart persistants, ce qui est particulièrement intéressant en hiver ! Ils ont un feuillage décoratif tout au long de l’année et leur feuillage peut être vert évidemment mais pas seulement. Certains conifères ont un feuillage gris ou même doré. Le Thuya émeraude est jaune ou Arolle nain qui est vert bleu.

Une coupe hors du commun :

Les conifères peuvent se faire une petite coupe grâce à l’art du niwaki ou la technique de taille en nuage, ce qui leur confère un aspect graphique et zen.

Pin Nuage

 

En plus, ils sont faciles à vivre ! Ils n’attrapent pas de maladies particulières et ne nécessitent pas une exposition ou un sol particulier.

 

Le bon plan finalement 😉